masculins / revue presse

Aujourd’hui dans l’Equipe

Publié le 15 septembre 2009 à 08:05 par R.B

« Le grand soir de l’OM » en ouverture de la première journée française de l’Uefa Champions League et du quotidien. En page 2, « pour eux, c’est le moment » en ce qui concerne le tandem Niang-Brandao. Retour sur le passé avant le match avec les vainqueurs de 1993 qui « votent OM ». Eric Di Meco et Daniele Massaro ont refait le match de la finale 93 entre l’OM et Milan AC avec cette confession : « il n’y avait pas corner sur le but de Boli ».

Page 3, toujours et encore OM – Milan Ac ! « S’offrir d’autres souvenirs ». Hervé Penot annonce la couleur en écrivant que l’OM ne doit pas perdre de points pour ses débuts dans une poule ultra relevée. Et le Milan AC ? « Une équipe vieillissante » pour Christian Gourcuff… « Je veux revoir de l’orgueil », clame l’entraineur Leonardo. Enfin à propos de Pato, « ce canard n’est pas boiteux ».

L’autre match de la soirée a droit aussi à ses deux pages pleines entre souvenirs et actualités. « L’heure des actes » pour les Girondins qui affirment avoir retenu les leçons du passé. « Rien à perdre » pour l’entraineur Laurent Blanc. Oui, mais voilà, « la Juve a beaucoup de maturité » déclare Christian Gourcuff, décidemment transformé en Monsieur avis sur tout… peut-etre au nom du fils... Côté Juventus, attention aux « nouveaux chasseurs » Amauri et Iaquinta. Ces deux attaquants inspirent la crainte. « Grosso déjà à l’aise », l’ancien lyonnais a débuté samedi dernier en championnat et sera titulaire ce mardi soir. Page 5, Marouane Chamakh a « un peu changé d’avis » sur la valeur de la Juventus qu’il trouve très costaud, plus qu’au moment du tirage au sort… Quant à Patrick Battiston « il n’a pas oublié » ce match de ½ finale retour en 85 entre Bordeaux et la Juventus.

Page 6, « des châteaux en Espagne » avant que ne débute cette compétition qui prendra fin à Madrid. Demandez le programme… Page 7, toujours et encore la belle Europe. « Lyon a la recette » en prenant part pour la 10ème fois consécutive à la Ligue des Champions. Il est aussi question de gros sous avec « cette compétition en or massif ». Et les petits ? Tour d’horizon des petits clubs présents qui rêvent d’imiter Famagouste.

Si vous n’avez pas d’indigestion de ballon rond, tournez la page ! « Menace sur le PSG » après la dérive de certains supporters. Des joueurs parisiens « qui s’en veulent » après la défaite à Monaco. Nice enchaine les défaites, mais le président Maurice Cohen déclare : « pour l’instant, rien ne bouge ». Enfin, page 9, « Nantes s’installe » après son succès 2 à 1 contre Strasbourg. Les Canaris occupent désormais la 2ème place de la L2.
Sur le même thème