masculins / OL - PSG J-1

Autre compétition... sans relâchement en vue

Publié le 24 octobre 2006 à 16:59 par R.B

Pas le temps de souffler. Après la démonstration marseillaise en championnat, les Lyonnais retrouvent la coupe de la Ligue en accueillant les Parisiens mercredi soir. Le premier des 3 matchs de rang à domicile dans 3 compétitions différentes…

L’enthousiasme généré par la leçon administrée dimanche soir aux Phocéens n’est pas encore retombée qu’il faut déjà remettre le couvert. Les Lyonnais changent cependant de costume ; ils font leur entrée en coupe de la Ligue, nouvelle formule, avec un tableau hyper favorable. Que des matchs à domicile en cas de qualification jusqu’à la finale ! Soit 3 adversaires à éliminer avant de retrouver le Stade de France. A l’heure, où les médias et les divers spécialistes annoncent que le 6ème titre est déjà dans la poche et que l’objectif à venir s’appelle Champions League, il serait forcément gênant de tomber chez soi, et si tôt, dans cette compétition qui n’a certes pas le clinquant des autres épreuves.

Le premier client à sortir n’a pas réussi son début de saison ; il laisse perplexe tous les observateurs et semble toujours autant dépendant de Pauleta. Poussifs en attaque, plus que fébriles en défense, son jeu collectif a cependant gagné en qualité au fil des rencontres. Les déplacements à Monaco, St-Etienne et Auxerre peuvent en témoigner. Frau sera suspendu ; Alonzo remplacera Landreau dans la cage. Rothen, lui, a montré à Auxerre sa formidable patte gauche lui servant notamment à distiller des centres sans déborder. Attention au blond… «Jouer l’OL, c’est inquiétant, mais excitant… Il ne faut pas les regarder jouer… ». Guy Lacombe et Sylvain Armand ne fanfaronnent pas, mais ne viennent pas en victimes expiatoires dans le Rhône. « Lors du Trophée des Champions nous aurions mérité de l’emporter. Où en serions-nous aujourd’hui si cela avait été le cas ? ». L’entraîneur parisien peut effectivement reparler de ce match avec regrets.

[IMG40317#R]L’OL ne se pose pas le même genre de questions. De succès en victoires, ses prestations n’ont jamais laissé indifférent, même lorsqu’il y avait quelques ratés. Et on ne parle pas des formidables bijoux comme le Real ou encore Marseille. L’OL est sur une autre planète avec son effectif de grands clubs européens. 24 joueurs ont déjà participé aux 14 rencontres officielles. Et cette richesse sera bien utile ce mercredi. Juninho (suspendu), Müller et Coupet (en soins depuis plusieurs jours), Fred et Malouda (blessés au Vélodrome), Abidal (repos) seront absents. Berthod, Cacapa, Tiago, Carew seront en revanche présents. Le côté gauche sera donc différent de Marseille.

Gérard Houllier a donc toujours des ressources à défaut d’avoir, parfois, complètement le choix. Les uns souffleront ; les autres joueront. Cela maintient constamment le groupe en éveil. « Cela ne nous ressemble pas de nous relâcher… ». Patrice Bergues, avant la mise en place, ou Gérard Houllier, lors de la conférence de presse, ne cachent rien de leurs pensées. « On joue toujours pour gagner et on peut encore faire mieux ». L’ancien manager de Liverpool veut garder la trajectoire victorieuse et progresser encore. La motivation ? « Ce n’est pas la venue du PSG qui motive le groupe. C’est tout simplement un match de football à disputer et à emporter. Et en plus à Lyon, on n’a pas le droit à l’erreur ». Pour les sceptiques, le message est très clair !
Sur le même thème