masculins / Ajax - OL

Ajax-OL : les deux demi-finalistes se ressemblent beaucoup

Publié le 02 mai 2017 à 09:01 par KR

L’Ajax Amsterdam et l’Olympique Lyonnais, qui se rencontrent en demi-finale de l’Europa League ce mercredi, ont de nombreux points communs. Formation, jeunesse, identité de jeu... Chérif Ghemmour, journaliste de So Foot, nous donne le profil d’une équipe quasiment similaire à celle de l’écurie rhodanienne.

Après une domination nationale sans partage pendant plusieurs années, l’Ajax d’Amsterdam joue désormais pour retrouver son lustre d’antan en s’appuyant sur un centre de formation ultra-performant ; un peu comme l’Olympique Lyonnais : « L’Ajax n’est plus champion depuis 2014 après une domination sans partage de 4 ans et produit peu d’internationaux hollandais depuis. » décrit Chérif Ghemmour, journaliste spécialisé en Eredivisie, le championnat néerlandais. « Malgré cela, elle a gardé les recettes de ses succès passés : c’est une équipe très jeune, qui sort de bons joueurs de son centre de formations et qui fait marcher les filières des pays voisins, notamment la filière scandinave, comme par exemple Christian Eriksen aujourd’hui à Tottenham, ou Kasper Dolberg cette année. »

Les joueurs de Peter Bosz, deuxièmes du championnat à deux journées de la fin, réalisent une excellente saison en pratiquant un jeu attractif avec une équipe d’une jeunesse rare : seuls 5 joueurs sur les 28 composants l’effectif professionnel ont plus de 25 ans. « L’équipe est extrêmement jeune et possède toutes les caractéristiques de ce genre d’équipes : inexpérimentée, mais aussi insouciante et donc dangereuse. Si Lyon ne prend pas cette équipe au sérieux, il peut y avoir une espèce de syndrome «Coupe de France», se dire que le tirage est favorable, se relâcher en pensant que la qualification est dans la poche et se faire punir. C’est le profil de l’équipe future championne, avec des joueurs très prometteurs mais qui doivent encore grandir pour pouvoir accéder au très haut niveau. »

Quand l’OL peut compter sur une quasi-intégralité d’internationaux qui peuvent faire des différences individuelles, l’Ajax s’appuie sur un super collectif où aucun nom ne sort véritablement du lot

Si le parallèle avec l’OL est troublant, il y a quand même un point important qui différencie les deux équipes et qui pourrait faire la différence sur cette double confrontation. « Quand l’OL peut compter sur une quasi-intégralité d’internationaux qui peuvent faire des différences individuelles, l’Ajax s’appuie sur un super collectif où aucun nom ne sort véritablement du lot, confirme le journaliste. « Il faudra quand même faire attention au milieu de terrain. Davy Klaassen est la plaque tournante de cette équipe, un milieu box-to-box très polyvalent et l’empêcher d’organiser le jeu serait une bonne idée pour l’OL. Hakim Ziyech est lui aussi très intéressant, c’est un milieu très technique tourné vers l’avant, irrégulier mais capable de coups de génie. Dolberg empile aussi les buts pour sa première année au club. ». »

A quoi l’OL peut donc s’attendre face à cette jeune équipe néerlandaise ? « Cela promet d’être une super rencontre entre deux clubs qui se ressemblent : deux équipes jeunes, formatrices, tournées vers l’avant, qui ne ferment pas le jeu jusqu’au bout. Lyon et l’Ajax sont sur la même dynamique cette année en Europa League. Pour les deux équipes, on se dit qu’il peut se passer quelque chose. » affirme Ghemmour. « Mais si Lyon prend la double confrontation au sérieux, ils se qualifieront, l’Ajax est beaucoup plus inexpérimentée pour créer une énorme surprise face à une équipe de haut niveau comme peut l’être l’OL.» conclu le journaliste de So Foot.

Sur le même thème