masculins / OL - VAFC J-1

Avant de passer à autre chose...

Publié le 31 août 2012 à 20:25 par R.B

Le VAFC et l’OL sont invaincus après les trois premières journées (7 points)… l’occasion de le rester ce samedi et d’occuper le haut de tableau avant la trêve internationale…

Qui aurait parié un euro, il y a quelques semaines, pour prétendre que cette rencontre entre Nordistes et Lyonnais serait un match au sommet du championnat après trois journées ? A priori pas grand monde… Et pourtant, ces deux clubs sont invaincus, comptent 7 points et sont donc 2ème et 3ème au classement. Le VAFC ayant aussi la meilleure défense avec 0 but encaissé comme l’OM, alors que l’OL possède la 2ème attaque.



Le VAFC n’a pas vraiment changé d’une saison à l’autre. Le 13ème du dernier championnat a recruté l’ancien défenseur stéphanois Néry. Il a su garder à ce jour Gil, Samassa (s'il est toujours valenciennois ?) ou encore Isimat-Marin. Il bénéficie du retour de blessure de Pujol. Il compte toujours sur les Danic, R. Gomis, Mater, Kadir… et évidemment Penneteau, dans la cage. Victorieux à Troyes avec une organisation en 4-3-3, accroché chez lui par l’OGCN, l’entraineur D. Sanchez a opté face à l’AC Ajaccio pour une formule de départ en 4-4-2. Sécurité et prise de risques… selon l’adversaire, les joueurs à disposition et le déroulement du match. Des Valenciennois qui se souviennent certainement qu’ils étaient repartis la saison dernière avec une déculotté (défaite 4 à 1) pas franchement méritée. Mais, pour une fois, Penneteau en fin de rencontre n’avait pas enfilé les bons gants…

L’OL est sur une belle dynamique depuis le mois de juillet malgré « les événements » qui ont accompagné ses premiers pas du nouvel exercice. En attendant de savoir dans quelques jours quel sera son visage définitif le septuple champion de France avance en termes de résultats. Il est invaincu depuis sa défaite le 13 juillet lors du match amical face à l’Athlétic Bilbao (1 à 2 à Grenoble). Il a enchainé sept matchs de rang sans défaite en remportant notamment le Trophée des Champions face au MHSC.

Oh certes, tout n’est pas parfait dans le jeu. L’équipe de Rémi Garde a toujours joué sur le courant alternatif, inspirant inquiétudes et espoirs. Mais elle a déjà montré sa grande valeur mentale malgré les incertitudes liées notamment à la période du mercato, à l’absence de Lovren et celle récemment de Gourcuff. En sachant qu’elle a pu compter sur le talent de certains pour faire la différence ou revenir dans la rencontre. Un arrêt de Lloris, un geste de Bastos… ont par exemple bien aidé ce collectif qui vient de recevoir le renfort de Monzon et Malbranque après l’arrivée de Bisevac.



Difficile de prévoir le onze de départ, voire le groupe, face au VAFC. On peut se demander toutefois si Malbranque sera là, en sachant qu'il faudra attendre pour voir Monzon. Est-ce-que Lovren sera titularisé ? Grenier sera-t-il le chef d’orchestre olympien ? Sans parler d’absences éventuelles de dernier moment pour diverses raisons comme celle de Hugo Lloris… Mais indépendamment de ces interrogations, l’OL, comme le VAFC, a un beau coup à jouer avant la première trêve internationale. Rémi Garde n’avait-il pas dit qu’il ferait un point à ce moment de la saison ? L’OL peut rester invaincu, toujours bon pour le moral et rester en haut du classement avec un succès en sachant qu’il recevra après la fameuse trêve l’AC Ajaccio… avant de s’attaquer à du plus lourd en termes de calendrier et d’adversaires. La saison lyonnaise est très bien lancée. Il reste à le confirmer ce samedi.

Sur le même thème