masculins / Anderlecht - OL J-1

Avec deux doigts de sérieux

Publié le 24 août 2009 à 20:06 par R.B

Comment envisager une élimination après le match aller ? Elle dépasserait tout entendement… Aux Lyonnais de faire le métier avec application pour se retrouver jeudi présents au tirage au sort de la LDC…

A Gerland, il n’y a pas eu photo entre les deux formations. 45 premières minutes sans failles couronnées par un hyper réalisme, 4 buts sur 4 frappes cadrées, ont fait la différence plus que souhaitée. Un peu de relâchement après la pause, un but encaissé… n’ont pas gâché la soirée d’autant que Gomis a planté un cinquième but. Ce match a montré les forces lyonnaises et les faiblesses du RSCA.

Comment peut-il en être autrement mardi soir ? Certes, les partenaires de Deschacht aura l’orgueil du revanchard qui a pris une claque… et peut-être le mince espoir d’un gros miracle. Le championnat belge, où ils sont leaders avec 4 succès en 4 matchs, ne prédisposent pas forcément à la grande scène continentale, même si certaines individualités savent parler football et possèdent le physique pour se faire respecter.

Vous ne ferez pas dire à un seul membre du groupe lyonnais que la qualification est acquise ; surtout pas. Ils doivent le penser très fort, mais pas question de l’afficher. Cela ne se fait pas. Une telle affirmation s’assimilant souvent à un manque de respect. Et puis, le football réserve parfois de drôles de surprises. L’OL aborde donc ce match retour avec un avantage quasi décisif, tout autant qu’avec sérieux. C’est l’occasion de se retrouver jeudi soir au tirage au sort de la LDC pour la 10ème fois de rang.

C’est l’occasion d’enchainer ses automatismes, ses progrès, ses victoires… de conforter ses premières certitudes… de gommer les erreurs et cette propension à offrir des occasions de but à ses adversaires. Les 4 premiers matchs nous ont mis de façon inégale l’eau à la bouche. La soif appelle la soif…

A Auxerre, Claude Puel avait fait tourner son effectif sans l’affaiblir. Va-t-il changer de nouveau son onze de départ ? Le oui semble d’actualité. Dans quelle proportion et qui ? Difficile de le prévoir avec exactitude. Bastos, Cissokho, Cris, Källström, Lopez sont favoris pour un retour…

Du sérieux ce mardi pour plier l’affaire… et le premier objectif de la saison sera atteint.
Sur le même thème