masculins / OL - Lorient 3-0

Avec la manière

Publié le 15 janvier 2011 à 23:05

Les Olympiens se sont imposés de bien belle manière (3-0) face à une équipe de Lorient dépassée dans tous les compartiments du jeu.

L’Olympique Lyonnais accueillait le FC Lorent pour entamer la deuxième parte du championnat.

Les Lyonnais faisaient preuve de beaucoup d’applications dans les premières minutes de jeu. Yoann Gourcuff se créa la première occasion et obligea Audard à claquer le ballon en corner (3e). Quelques secondes plus tard, le portier lorientais fut à nouveau mit à contribution sur un coup de tête de Lovren qui prenait le chemin du cadre. Après cette bonne entame olympienne, les débats s’équilibrèrent. Bafé Gomis se procura bien une opportunité sur un ballon en profondeur mais celui-ci manqua le cadre (18e). Les intentions étaient bonnes mais les centres n’étaient que trop rarement dangereux. Gourcuff puis Bastos se signalèrent sur des tirs lointains mais par deux fois le portier breton repoussa en corner (29eet 37e). Les joueurs de Claude Puel ouvrirent la marque à la suite d’une belle interception de Réveillère qui glissa à Gomis, lequel frappa instantanément du gauche pour crucifier Audard (41e). Les Olympiens regagnèrent donc les vestiaires avec un avantage d’un but.

Les joueurs de Christian Gourcuff jouaient plus haut à l’entame de la seconde période. Malgré tout c’est Licha qui tenta sa chance d’une vingtaine de mètres sur une contre-attaque lyonnaise (50e). L’OL se mit à l’abri grâce à une demi-volée monumentale de Kim Källström qui termina sa course dans le petit filet d’Audard totalement impuissant (53e). Dans la foulée, Kim Källström manqua sa reprise sur un centre de Réveillère mais cela profita à Bafé Gomis qui plaça une tête sous la barre transversale (56e). L’OL venait de tuer le match et Gerland était aux anges. Gomis était irrésistible et fut tout près de réaliser le triplé sans un retour de Bourillon sur sa ligne de but (65e). En fin de rencontre Lisandro montrait qu’il avait faim de but mais malheureusement celui-ci manqua de peu une belle occasion qu’il se procura. Les Olympiens s’imposèrent donc avec la manière et entamèrent la seconde moitié du championnat de la meilleure façon possible.

Sur le même thème