masculins / OL - OM 3-2

Avec le coeur

Publié le 08 mai 2011 à 23:02

Les Lyonnais se sont imposés (3-2) au terme d'un match tendu. Le capitaine olympien a donné la victoire à son équipe à cinq minutes de la fin.

L’ambiance était bouillante pour ce choc de la 34e journée de Ligue 1 entre les deux olympiques. A l’entrée des deux équipes, le Stade de Gerland s’était paré de rouge et bleu.

La tension était palpable au coup d’envoi. Le prmier éclair de la rencontre fut signé Chelito Delgado qui tenta sa chance d’une vingtaine de mètres et obligea Mandanda à claquer au-dessus de sa transversale (3e). Les Marseillais pensaient ouvrir la marque par l’intermédiaire d’Ayew mais Monsieur Lannoy annula le but pour une main peu évidente (11e). Après dix bonnes premières minutes lyonnaises, les débats s’équilibrèrent. Les joueurs de Claude Puel eurent une énrome occasion avec Pjanic qui manqua le cadre sur un bon centre de Delgado (15e). Le match bascula à la suite d’une faute de Diawara sur Lisandro. L’Argentin se fit justice lui-même en prenant Mandanda à contre-pied (25e). Gerland fut en ébullition après cette ouverture du score. Les Phocéens réagirent quelques minutes plus tard avec un tir de Valbuena qui força Hugo Lloris à réaliser la parade (34e). L’arbitre siffla la pause sur cet avantage lyonnais.

Les joueurs de Deschamps pressaient plus haut à l’entame de la seconde mi-temps. Cheyrou fut proche d’égaliser sur un centre de Fanni mais son coup de tête fila loin du cadre (53e). Dans la foulée Hugo Lloris repoussa des pieds une frappe de Taiwo en angle fermé. Les Gones évoluaient surtout en contre-attaque. Sur l’une d’entre elles, Lisandro lança Delgado en profondeur. Celui-ci élimina Fanni et crucifia Mandanda (68e). Dans la foulée les Marseillais réduisirent  grâce à Lucho qui reprenait un centre à bout portant. Les esprits s’échauffaient à plusieurs reprises. Le portier olympien sauva son camp sur une tête de Remy. Dans la minute suivante ce même Rémy profita d’un ballon fuyant sur corner pour pousser le ballon au fond (78e). Cet OL là avait de la ressource. Cris profita d’un coup franc dans la boite de Pjanic pour s’emparer du ballon et l’expédier au fond des filets d’une magnifique demi-volée (84e). Les dernières minutes furent longue, très longue mais l'OL ne flancha pas.



  Fond d'écran Cris Téléchargez le fond d'écran de Cris, buteur contre l'OM

Sur le même thème