masculins / OL - Lille 2-1

Avec les tripes !

Publié le 11 janvier 2012 à 22:55

Rapidement réduits à dix puis menés au score les Lyonnais ont trouvé d'incroyables ressources pour prendre le dessus sur l'équipe lilloise.

L’OL accueillait le LOSC, champion de France en titre, pour le compte des quarts de finale de la coupe de la Ligue. Touché la veille lors de l’ultime entraînement, Bafé Gomis ne figurait pas dans le groupe olympien. Victime de souci physique, Dejan Lovren quitta prématurément l’échauffement et déclara forfait pour la rencontre.

Rémi Garde alignait la composition suivante au coup d’envoi : Lloris, Dabo, Lovren, Umtiti, Cissokho, Gonalons, Källström, Lacazette, Grenier, Bastos, Lisandro.

Les Olympiens tentèrent d’imprimer leur rythme en début de rencontre. Källström puis Gourcuff s’essayèrent à la frappe mais ce fut sans danger pour Enyeama (5e). Les Lillois se montrèrent dangereux sur un corner coupé au premier poteau par Balmont de peu à coté du cadre. Sans un énorme arrêt d’Hugo Lloris, l’ancien lyonnais aurait pu ouvrir la marque su ne frappe lointaine détournée. Malheureusement les Olympiens se mirent rapidement en difficulté avec une expulsion de Dabo pour un tacle appuyé sur Bonnart (10e). Monsieur Duhamel a semble-t-il été un peu sévère avec le latéral lyonnais. Michel Bastos, repositionné en latéral droit, sauva son camp sur une tentative de Mavuba à la suite d’une belle action nordiste (24e). Les joueurs de Rudi Garcia ouvrirent la marque grâce à Joe Cole, parti à la limite du hors-jeu, qui fusilla Hugo Lloris à l’entrée de la surface (28e). Les gones étaient passablement énervés par l’arbitrage et la tension sur la pelouse était palpable. Les Rhodaniens égalisèrent à la suite d’un coup franc de Bastos repoussé par Enyeama sur Kim Källström qui avait parfaitement anticipé (41e). Gerland était vivement remonté et explosa après le but du Suédois. Les gones se sont accrochés et ont égalisé au bon moment.

Les Lillois avaient la possession du ballon en début de seconde période. Tout juste entré en jeu Jelen plaça un coup de tête tout près du cadre d’Hugo Lloris (60e). Les Olympiens étaient quelques peu acculés et peinaient à sortir le ballon. Malgré cela, les joueurs de Rémi Garde prirent l’avantage grâce à Lisandro qui exploita à merveille une énorme montée de Bastos sur le flanc droit (66e). Ce but marqué contre le cours du eu récompensait tout de même l’abnégation lyonnaise. Licha, quant à lui, continuait sa série de but après ses doublés face à Bastia en amical et face à Lyon-Duchère en coupe de France. Balmont, très en vue, manqua l’égalisation en expédiant au-dessus un ballon boxé par Hugo Lloris (73e). Les deux équipes terminèrent la rencontre à égalité numérique après que Debuchy ait confondu le ballon et…Lisandro (82e). La folie s’empara de Gerland dans les dernières minutes de jeu. Cissokho nous gratifia d’une chevauchée qui fut tout près de profiter à Lisandro (87e). Les Olympiens restèrent solidaires pour obtenir avec les tripes leur billet pour les demi-finales de la coupe de la Ligue.

La feuille de match !

Sur le même thème