masculins / OL - Lille 2-1

Avec les tripes

Publié le 10 mars 2012 à 23:02

Sérieux et appliqués en première période, les Lyonnais ont fait le dos rond par la suite afin d'arracher trois points très importants.

Après deux revers consécutifs à Nancy en Ligue 1 (2-0) et à Nicosie (1-0 et 4 tirs au but à 3) en Ligue des Champions, l’OL avait à cœur de se racheter. Quoi de mieux que le champion de France en titre pour se relancer…
Rémi Garde avait décidé de remanier son équipe après avoir disputer 120 minutes à Nicosie. La composition au coup d’envoi était la suivante : Lloris, Réveillère, Cris, Lovren, Dabo, Grenier, Gonalons, Bastos, Källström, Lisandro, Lacazette.

Le début de rencontre fut équilibré. Même déçus, les supporters lyonnais soutenaient toujours autant leur équipe et entonnaient des chants à la gloire de Rémi Garde. Alexandre Lacazette se créa la première occasion du match sur un service de Lisandro mais son tir contré fut sans souci pour Landreau (10e). Quelques secondes plus tard, une superbe montée de Dabo sur le flanc gauche ponctuée par un centre profita à Alex Lacazette qui ouvrit la marque d’une tête à bout portant (12e). Dabo était très présent et servait cette fois Källström qui enchaînait avec un tir de peu au-dessus du cadre (22e). Les Nordistes répliquèrent par l’intermédiaire de Nolan Roux qui trouva le petit filet extérieur de Lloris depuis le coté gauche de la surface de réparation (31e). Les gones étaient parfaitement appliqués et se délivraient de bonnes passes. A la suite d’un long ballon de Källström, Bastos remisait intelligemment de la tête pour Lacazette. Celui-ci s’arracha afin de décaler Lisandro qui trompa Landreau d’un tir enroulé du droit (39e). Dans le temps additionnel, les Lillois réduisirent la marque sur corner avec un coup de tête de Chedjou (45e). Encore une fois l’OL avait cédé sur coup de pied arrêté et ce juste avant la pause.

En remplaçant Balmont par Payet, Rudi Garcia alignait une formation plus offensive à l’entame du second acte. Justement, le nouvel entrant se signala rapidement en expédiant un ciseau retourné directement dans les bras d’Hugo Lloris. Par la suite, Michel Bastos trouva le sommet de la transversale lilloise sur un maître coup franc. Lille aussi toucha du bois avec une tête de De Melo sur la barre (62e). De retour après plusieurs semaines d’absences, Dejan Lovren quitta prématurément ses coéquipiers après avoir reçu deux cartons jaunes (70e).En infériorité numérique, les joueurs de Rémi Garde étaient forcés de faire le dos rond. De Melo fut à deux doigts d’égaliser mais il manqua le cadre alors qu’il était idéalement placé (77e). La fin de rencontre fut tendue. Les Nordistes poussaient afin de recoller à la marque mais les gones faisaient preuve d’une énorme solidarité. C'est avec les tripes que l'OL arracha trois points si importants.

Sur le même thème