masculins / OL - Troyes

Avec vue sur le Stade de France…

Publié le 04 février 2014 à 20:00 par R.B

L’OL a l’occasion de disputer une cinquième finale de coupe de la Ligue… Reste à prendre la mesure de l’ESTAC mercredi soir qui a déjà réalisé deux exploits dans cette compétition…

 Le tirage au sort a été à priori clément pour l’OL en lui « offrant » sur sa pelouse un pensionnaire du milieu de tableau de la L2. Un avantage indéniable restant à valider sur le terrain. Tout le monde connait en effet la chanson : tout est possible en football.

Si le Stade de France semble promis le 19 avril prochain aux Lyonnais, les Troyens rêvent d’un troisième exploit dans cette édition 2014. Ils ont pris dans leurs filets le VAFC et l’ETG sur le même score de 3 à 1. Ils peuvent compter sur des joueurs ayant connu récemment la L1 emmenés par  l’inusable et remarquable Benjamin Nivet. Sans oublier sur le banc, Jean-Marc Furlan aux qualités reconnus d’entraineur aimant le jeu. Il est facile d’imaginer que le club aubois ne lâchera pas le morceau à une marche de la finale et après avoir déjà franchi cinq obstacles.

Logiquement, logiquement, l’OL devrait prendre, statistiquement, la route du Stade de France pour sa cinquième finale de coupe de la Ligue. Si le club olympien a plus perdu que gagné en finale (3 défaites), il a toujours remporté ses ½ finales. Certes les chiffres du passé ne font pas le résultat à venir. Mais malgré la défaite à Rennes après 12 rencontres d’invincibilité, les partenaires de Gonalons, même privés de Grenier et Umtiti (suspendus), et des joueurs en soins, sont dans une dynamique positive au niveau du jeu, de l’état d’esprit. Ils savent que ce rendez-vous est hyper important pour le club. La coupe de la Ligue est toujours le moyen le plus rapide pour obtenir un droit d’entrée à cette Europe indispensable.


Grenier et Umtiti, suspendus, Rémi Garde changera son équipe de départ qui retrouvera, à priori,  Gourcuff. Si le Breton débute qui viendra compléter le milieu de terrain? Malbranque, Ferri, Mvuemba postulent... B. Koné sera titulaire en défense centrale. Et après ? Il serait étonnant qu’il y ait des mouvements même si « les remplaçants » ont déjà montré un apport indéniable.

« C’est une pause et pas un coup d’arrêt… ». Le moment est venu de se remettre en marche pour corroborer  les propos présidentiels après la défaite à Rennes.

 


A voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre OL - Troyes
- Réservez vos places à partir de 5€
- Toute la gamme domicile sur la boutique en ligne

Sur le même thème