masculins / Rétro 2005

Avril maudit

Publié le 23 décembre 2005 à 11:00 par CC

La disparition des supporters Matthias et Jean-Yves, l’élimination en ligue des champions et la première défaite à domicile : Avril n’aura pas épargné les Lyonnais.

Avril Maudit

La disparition des supporters Matthias et Jean-Yves, l’élimination en ligue des champions et la première défaite à domicile : Avril n’aura pas épargné les Lyonnais.


A Matthias et Jean-Yves

Il y a des jours où le football semble bien dérisoire. Et pourtant, c’est la passion du ballon rond et de leur équipe, l’Olympique Lyonnais, qui avaient poussé Matthias et Jean-Yves à prendre la route pour Nantes ce 3 avril maudit. Mais, leur minibus n’atteindra jamais le stade de la Beaujoire. Un terrible accident qui coûtera la vie à ces deux supporters et fera également six autres blessés.

Quelques heures après le drame, l’émotion est énorme au moment du coup d’envoi à la Beaujoire. Elle sera encore plus forte le 18 avril lors de la réception du Paris SG. Tout Gerland est venu pour rendre un dernier hommage à ses deux fidèles. Un stade paré de noir et un silence pesant au moment de l’entrée des deux équipes sur la pelouse. Il y aura des gerbes posés au pied du virage sud par les deux équipes, il y a aura également des messages, une multitude de banderoles dont celle-ci déployée par les copains des « Lugdu » : «Votre étoile brillera à jamais sur Lyon et dans nos cœurs ».


Ligue des champions : un brutal retour sur terre

[IMG39566#R]Il y a eu l’espoir et finalement au bout une cruelle désillusion. Les coéquipiers de Claudio Caçapa sont passés tout près du dernier carré de la Ligue des Champions. Une place en demi-finale qui leur tendait les bras. A l’arrivée, c’est la tête basse et les regards dans le vide que les joueurs de l’OL ont regagné les vestiaires à l’issue d’un quart de finale interminable.

Pourtant tout avait si bien commencé. L’OL semblait avoir retenu la leçon de l’élimination face au FC Porto. A peine une dizaine de minutes à Gerland et Florent Malouda donnait l’avantage aux Lyonnais. Les protégés de Paul Le Guen auront plusieurs occasions de doubler la mise mais au final c’est le PSV Eindhoven qui arrachera le match nul sur un but de Cocu. Pas de chance. On se dit pourtant que ces Lyonnais ont les moyens de s’imposer aux Pays-Bas. On y croit même fermement quand Wiltord ouvre le score sur la pelouse du Phillips Stadion ce 14 avril. L’OL tient bon mais va plier en début de seconde période. Alex égalise. Tout est à refaire. Fin de match au couteau et prolongations. On arrive à cette trop fameuse 100e minute. Nilmar s’enfonce dans la surface de réparation du PSV avant d’être crocheté par Gomes. Penalty ? Non. M. Nielsen demande au jeune attaquant lyonnais de se relever. La qualification vient de s’envoler. L’OL cèdera quelques minutes plus tard au tirs aux buts. Il y a des soirs à oublier…


Le PSG met fin à l’invincibilité à Gerland

[IMG39565#L]Difficile de se remettre dans le championnat après une terrible désillusion européenne. Malgré son talent et son mental de fer, l’équipe lyonnaise va en faire la cruelle expérience. Le PSG s’impose 1-0 grâce à un but de Daniel Ljuboja en toute fin de première mi-temps. Le PSG de l’ancien gone Laurent Fournier parviendra à conserver cet avantage pour mettre fin à 12 mois d’invincibilité lyonnaise sur sa pelouse. Un accroc qui vient s’ajouter à une série d’évènements contraires. L’OL retrouvera rapidement ses esprits en allant notamment s’imposer 3-0 à Auxerre avec des buts de Juninho, Essien et Cris.
Sur le même thème