masculins / OL - Lens

<b>CA SUFFIT !</b>

Publié le 22 septembre 2005 à 11:43 par OB/AT

[IMG70L]A quoi jouent l'Equipe et son journaliste Hervé PENOT ?<br> On peut se le demander à la lecture de l'article publié ce matin par le quotidien sportif sous le titre « Lyon est-il protégé ? »<br> Sur la forme, il est déplacé de faire paraître un tel article le jour d'un match, ce qui ne peut que mettre l'arbitre du jour dans une situation délicate et sous une pression inutile qu'il n'appartient à personne de mettre, donc certainement pas à la presse.

A quoi jouent l'Equipe et son journaliste Hervé PENOT ?



On peut se le demander à la lecture de l'article publié ce matin par le quotidien sportif sous le titre « Lyon est-il protégé ? »



Sur la forme, il est déplacé de faire paraître un tel article le jour d'un match, ce qui ne peut que mettre l'arbitre du jour dans une situation délicate et sous une pression inutile qu'il n'appartient à personne de mettre, donc certainement pas à la presse.



Sur le fond, il est étonnant et même incroyable qu'Hervé PENOT n'ait fait référence qu'à des situations qui auraient pu être favorables à l'Olympique Lyonnais. La mémoire sélective du journaliste le décrédibilise mais elle confère à son article un axe purement à charge qui est inéquitable et ne peut qu'être lourd de conséquences pour l'Olympique Lyonnais.



Hervé PENOT ne fait ainsi qu'effleurer la faute sur Cris à Marseille qui aurait dû permettre à l'Olympique Lyonnais de bénéficier d'un pénalty et peut-être alors de s'imposer ce jour-là.



Et lorsqu'il revient sur le match contre Bordeaux, c'est pour affirmer « qu'au moins un pénalty pour les Bordelais n'avait pas été sifflé » alors que l'arbitre lui-même confirmait après coup que s'il y avait bien main de Cris, les autres situations évoquées ne méritaient pas d'être sanctionnées d'un penalty.



Par contre Hervé Penot ne dit pas un mot sur la double agression de Jurietti sur Réveillère puis sur Fred, ni sur celle de Jemmali sur Tiago, qui auraient pourtant pu, dû ?, conduire à l'expulsion des deux joueurs bordelais.



Quand on parle d'éthique, encore faut-il être objectif. C'est malheureusement une réaction bien française qui veut que les gagnants dérangent et que tout soit alors fait pour essayer de peser sur le cours des choses ?



L'O.L. a eu et aura comme les autres son lot d'infortunes mais qui a entendu un lyonnais se plaindre après la main d'Evra à Monaco la saison dernière ou la faute sur Cris à Marseille il y a quelques semaines ?



Personne parce que personne n'a rien dit.



Il aurait pourtant été intéressant de chercher à savoir pourquoi il y a eu cette fois une prise de position, mesurée et respectueuse, mais une réaction.



Au lieu de çà, Hervé Penot a pris l'option d'un article orienté qui porte atteinte à l'Olympique Lyonnais et à son image.



A chacun son sens de l'éthique.

Sur le même thème