masculins / Interview

Bafé Gomis « Je n'avais pas envie de quitter Lyon »

Publié le 11 août 2010 à 13:05

La conférence de presse de Bafé Gomis, ce Mercredi 11 Août...

Pas trop déçu de ne pas être en Norvège avec les bleus pour jouer ce soir ?
Je ne vais pas le nier, j'aurais préféré y être car défendre le maillot bleu c'est toujours un réel plaisir, mais c'est comme ça, et ce n'est jamais définitif ! Je sais ce qu'il me reste à faire : continuer à travailler et être le plus performant possible en club pour espérer être rappelé. L'OL étant une institution très en vue, je retournerai en bleu si tout se passe bien.

L'absence de Lisandro en début de saison te garantit du temps de jeu, tu as donc une belle carte à jouer ?
J'ai une carte à jouer, mais je ne suis pas seul : d'autres joueurs peuvent postuler à ma place tels que Jimmy Briand, Yannis Tafer ou Ishak Belfodil.

Que retires-tu de ta saison dernière ?
Elle a été à l'image de l'équipe avec des plus et des moins. Niveau buts j'espère faire mieux même si l'année dernière j'ai tout de même inscrits 15 buts toutes compétitions confondues, je pense pouvoir faire mieux cette année.

Contrairement à l'été dernier, tu as effectué la préparation à Tignes cette année... c'est un plus ?
Oui bien sûr. Premièrement je connais maintenant bien le groupe, je pense que celui-ci m'apprécie, je me sens donc épanoui. J'espère que nous aurons la même continuité que celle que l'on avait eue après notre stage à Tunis en Janvier dernier. (ndlr : Aucune défaite en Ligue 1 lors des 9 matchs qui ont suivi ce stage.)

Les rumeurs sur ton éventuel transfert en Turquie...
Je n'avais pas envie de quitter Lyon, j'ai passé un transfert difficile l'année dernière : quitter St-Etienne pour Lyon ce n'est pas toujours évident, et même si je me sentais Lyonnais dès le début, il m'a fallu un an pour bien m'intégrer, bien connaître le club, bien me sentir dans le groupe. Je veux maintenant remplir les objectifs que je m'étais fixés en arrivant ici : remporter des titres. Je crois beaucoup en notre groupe, j'aime ce groupe, je ne voulais donc pas le quitter, c'est un groupe plein de talent. Cela aurait été un échec de partir, notamment après la saison dernière qui s'est plutôt bien passée pour ma première année ici. J'avais eu une discussion avec le coach en fin de saison dernière, on avait décidé de rester ensemble encore au mois un an. Je suis donc 100% Lyonnais et prêt à relever tous les défis.

Ce week-end, vous rencontrez Caen... Après le match nul lors de la première journée face à Monaco, cela va être un match très important au niveau des points ?
Oui même si le championnat se gagne dans la durée. Caen a réalisé un gros coup au Vélodrome samedi dernier (victoire 2-1), mais je pense que comme nous, Marseille possède plusieurs mondialistes revenus tardivement par rapport aux autres équipes, nous sommes donc encore en rodage, nous allons monter en puissance, et cela s'est déjà vu en deuxième mi-temps à Gerland samedi dernier, avec un OL beaucoup plus entreprenant.

Tu es proche de Jimmy Briand depuis longtemps, peux-tu nous parler de lui ?
C'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup et c'est réciproque, je l'ai connu au début de nos carrières notamment en équipe de France des jeunes. On s'est toujours appelés régulièrement et encouragés dans les moments difficiles. Lors de mon transfert à Lyon, il était un de ceux que j'ai appelé en premier pour lui annoncer, et je lui disais « l’année prochaine quand tu seras rétabli tu viendras me rejoindre à l’OL ! », j’étais donc très heureux de l’accueillir cette année. Il a su se relever d’une grave blessure, il revient en puissance et il réalisera une très belle saison avec nous.

Concernant tes malaises, est-ce inquiétant ?
Je préférerai ne pas en faire mais du moment que les tests effectués écartent toutes les doutes possibles sur ma santé, je ne me fais pas de souci, cela m’arrive depuis plusieurs années, j’apprends à vivre avec. Le dernier remontait à septembre dernier, la chaleur était à l’origine de celui de la semaine dernière.
D’après les spécialistes, cela disparaîtra avec l’âge.



Photos

Tola Vologe

10 photos

Sur le même thème