masculins / Novembre

Bafé Gomis, joueur du mois de novembre

Publié le 02 décembre 2010 à 10:00 par DC

Très critiqué depuis quelques semaines, Bafé a réalisé une fin de mois canon, pour coiffer ses partenaires au poteau et être élu par les internautes.

« Il faut que chacun montre plus de disponibilité pour son partenaire, et davantage d’abnégation à l’image de Bafé Gomis à Lens. » Tels étaient les mots de Bernard Lacombe, le conseiller du président Aulas, juste avant le match face au PSG, dimanche dernier. Un hommage qui en dit long sur les dernières performances du grand Bafétimbi.

Pourtant, le mois de novembre ne commençait pas sous les meilleurs hospices pour le Varois de naissance. Sur le banc en Ligue des Champions à Benfica, Bafé ne fait son entrée qu’à la 59° minute, alors que l’OL est mené 3-0. Il fait alors du bien à l’équipe, et marque même le but du 4-3, pour un retour inespéré. Malgré tout les Lyonnais inquiètent, et la performance de Bafé passe à travers.

Derrière, il reste muet en championnat à Rennes (1-1), puis face à Nice (victoire 1-0), où il est quelque peu pris en grippe par le public de Gerland. Mais c’est sans compter sur le caractère de la « panthère », qui se réveille une semaine plus tard dans le nord, à Lens.

Bafé inscrit un doublé, dont un premier but extraordinaire dans sa conception, alors que l’OL est mené 1-0. Retrouvant toute sa confiance et sa vista, en même temps qu’un autre banni de l’arène lyonnaise, Jean II Makoun.

A Gelsenkirchen en LDC, Bafé ne démarre pas, mais entre à la place d’Aly Cissokho à la mi-temps, après un bouleversement tactique opéré par Claude Puel. Son entrée n’offrira pas grand-chose à l’OL qui s’inclinera sèchement en Allemagne, trois buts à zéro.

Dernier acte de novembre, le choc au sommet de la Ligue 1 entre Lyon et le PSG. Bafé est cette fois titulaire au côté de Licha. Peu efficace en début de match, il ne perd pas confiance. Sa persévérance va payer, puisqu’il profite en fin de rencontre d’une bourde d’Apoula Edel pour arracher le match nul 2-2. Ce qui porte à quatre, le nombre de points rapportés par Bafé à l’OL en L1 dans ce mois de novembre.

Des performances qui lui vaudront une acclamation en fin de match, dimanche soir à Gerland. Par un public pourtant critique envers lui. Avant donc, de se voir décerné la distinction du meilleur joueur lyonnais de novembre, par les internautes d’OLWeb avec 50% des votes. Un véritable plébiscite…

L'oeil de Claude Puel sur le mois de Bafé : « J’ai bien aimé son attitude que ce soit sur le terrain ou dans ses interviews. Il a su faire front à l’adversité. Son travai, son abnégation, sa tenacité ont été récompensés en match par des buts et par la qualité de ses prestations».