masculins / OLTV

Bafétimbi Gomis dans OLSystem

Publié le 04 décembre 2012 à 20:03 par R.B

Le numéro 18 était l’invité ce mardi 4 novembre d’OLSystem… Il fut question évidemment de l’actualité de « Bafé », de celle de l’OL…

 Le buteur en forme de l’OL vit un très belle période au regard de ses prestations, de ses buts…  et il en convient. «Mon meilleur début  saison ? Oui. Ma paternité y est pour beaucoup. Je suis épanoui et cela aide le footballeur. Cela se voit. J’appartiens aussi à un groupe qui vit bien ensemble… Est-ce-que j’ai un gros mental ? Oui et non. J’ai toujours essayé de positiver. Je me dis qu’il y a plus grave dans la vie quand cela ne va pas. Je suis très croyant. Il y a des étapes à surmonter. Certes, il y a  des moments où  c’est plus difficile, mais j’ai la chance d’être pas mal ;  je suis bien entouré ».

L’OL qui fait la place belle aux jeunes depuis le début de saison. Qu’en pense-t-il ? « Le club n’a pas changé. L’OL a toujours formé de bons jeunes à l’image du staff. Il était important de revenir aux fondamentaux, à la formation… Et c’est bien de lancer des jeunes dans le grand bain quand cela va bien… Ces jeunes sont joyeux, heureux… l’avenir de l’OL passe par la formation. Les jeunes ont vu ce qui a été fait ces derniers mois et la réussite comme celle de Lacazette… Gonalons qui est un exemple … Cela me rappelle des souvenirs. On se pose des questions à cet âge… Ils ont vraiment leur chance à l’OL. Mon rôle auprès des jeunes ? On s’entend très bien. Ils n’hésitent pas à venir vers nous. Ils sont à l’écoute. Ils progressent… Ils ont leur mot à dire…  J’ai pas mal d’affinités avec le petit Benzia qui vient de Rouen où j’ai de la famille. Il bosse. Il a fait des erreurs ; il s’est excusé ; il a grandi… Quand tu te fais remettre en place en étant jeune, cela est souvent positif. Les jeunes sont impatients de jouer… et c’est normal ».

 

Il peut donner un sens à notre saison. Et l’ASSE aura son mot dire.

 Le derby ? « Un très beau derby qui s’annonce chaud. Il n’y a pas de favori dans un derby. C’est à part. On va aller là-bas pour faire un résultat et défendre notre position. Le plus grand derby à venir ? Il peut donner un sens à notre saison. Et l’ASSE aura son mot dire. Connaissant les Stéphanois, ils seront remontés. Ce genre de match me motive. C’est un match de Ligue des Champions dans les duels, l’engouement, l’intensité… On sait gérer ces matchs à l’OL… On sent l’excitation chez les supporters ». Pensait-il défendre les couleurs de l’OL un jour en jouant à l’ASSE ? « Oui. Je rêvais de jouer dans un grand club pour retrouver par  exemple l’Equipe de France, progresser… Je parle avec sincérité. Je suis fier d’avoir été formé à l’ASSE. Je suis fier de ma progression. Je prends un peu plus d’importance dans le groupe lyonnais… Je suis plus régulier dans mes performances ».

On en revient au derby et de l’importance que peuvent avoir les joueurs dans un tel contexte. « Evidemment, on doit montrer l’exemple notamment dans nos propos d’avant match. Sur le terrain, il y a de l’agressivité mais dans le bon sens. Plus que de la passion ? Oui. Il y a une rivalité, une suprématie. Et on sent cette saison que l’ASSE, après son exploit au PSG, a envie de gagner ». « Bafé » buteur à répétition dans ces derbies. « Mon premier but avec l’OL dans le Chaudron ? J’avais envie de remporter  mon premier derby. Je comprenais l’attitude des supporters des Verts. Mais moi, j’avais un projet de carrière… Je suis Varois… Je voulais et veux faire la plus belle carrière possible…».

A 3 buts de Giuly et 4 de Luyindula, pour le nombre de buts inscrits en L1 par des joueurs en activité, se projette-t-il vers le record ? « Tout le monde en parle. Je ne me focalise pas sur des chiffres. Je veux progresser. Par exemple, j’avais un déficit dans mes appels en profondeur. J’essaie d’élargir mon bagage. Et tant mieux quand il y a la réussite comme face au MHSC.  Mais ce qui compte d’abord, c’est l’ambition collective, le résultat de l’équipe ».

Un clip sur ses buts depuis le début la saison (14), un pur moment de plaisir qui se déguste sans modération. « Je regarde assez souvent mes buts. Cela me donne de la confiance. Je me dis que ce que j’ai réussi, je peux le refaire. Les pointus ? Dans certaines situations, tu n’as pas le temps et cela surprend les gardiens… Cela me réussit pas mal… Un rêve de but ? Le prochain… en espérant qu’il soit dimanche »

« Bafé », très impliqué dans les associations. « On le fait de façon très personnel sans vouloir en parler, que l’on soit mis en évidence…. On est des ambassadeurs… C’est très bien qu’il y ait des structures à l’OL pour venir en aide à des gens qui en ont besoin. C’est peu pour nous et beaucoup pour ces gens… Cela m’aide dans ma vie de tous les jours… Nous on se plaint parfois de rien… et ces gens malades qui nous montrent des choses extraordinaires… Je me dis qu’il faut que je serve à quelque chose par rapport à cela. Je veux continuer à le faire toute ma vie… ». «Bafé » qui parle encore des jeunes du quartier de Toulon où il a grandi… et qu’il aide régulièrement d’une façon ou d’autre pour apporter un peu de bonheur à leur quotidien ». Il créera d’ailleurs bientôt sa première association en Afrique.

« Bafé » footballeur, homme de cœur… qui a repris aussi des cours pour gommer ses lacunes. « Bafé » toujours tourné vers le mieux pour lui et pour les autres.

Sur le même thème