masculins / Rétro

Bafétimbi Gomis… joueur lyonnais de l’année

Publié le 28 décembre 2012 à 08:00 par R.B

L’attaquant olympien a été élu joueur de l’année par les internautes d’OLWeb.fr… Il devance à une large majorité Steed Malbranque et Maxime Gonalons…

 Sur l’année 2012 qui pouvait raisonnablement prétendre à ce titre ? En termes de présence, de régularité et d’importance sur  les résultats, la concurrence pouvait se résumer à Réveillère, Lisandro, Gonalons.  Les Internautes ont choisi « Bafé » à 51% !. Le numéro 18 a disputé 50 matchs sur 57 possibles ; il a inscrit 26 buts. Il n’a pas toujours été titulaire lors de la seconde partie de saison 2011-2012 et quasiment toujours depuis le début du nouvel exercice (21 sur 23 matchs).  « Bafé » parfois remplaçant de « Licha », souvent titulaire seul devant ou associé avec l’Argentin. « Bafé » qui continue de progresser pour peser autant sur ses adversaires que dans le jeu de son équipe.

Evidemment, un attaquant axial  est important par le nombre de ses buts et leur importance sur le résultat final. Il a inscrit son premier de l’année 2012 à Nantes en 1/16ème de finale contre les amateurs de Luçon pour l’ouverture du score. Il a donné l’avantage à l’OL face au DFCO, redonné espoir  face à l’OM, donné l’avantage contre les Girondins  en  1/8ème de Coupe de France,  égalisé face au PSG, marqué le seul but du derby… donné la victoire face à Lorient en championnat… ou le but du nul à Ajaccio…En juillet 2012, il égalise lors du Trophée des Champions… le fait face à l’ESTAC… donne l’avantage contre le VAFC…  ouvre le score à Lorient… marque le seul but du match face au Stade Brestois… signe un triplé au Vélodrome… le but du succès contre le MHSC… sans oublier ses ouvertures du score contre le Sparta Prague ou à Bilbao. Au final, la quasi-totalité de ses buts ont été  décisifs pour plusieurs raisons.

« Bafé », qui a retrouvé le groupe France, est désormais un des éléments importants du collectif olympien. Il a débuté sa 4ème saison à l’OL. Ira-t-il au bout de celle-ci ? Le proche avenir le dira… S’il restait à l’OL, il dépasserait certainement le chiffre record de Luyindula  (86 buts) qui le précède de peu au nombre de buts marqués pour un joueur en activité dans le championnat de France. Parions en effet qu’il ajoutera des unités à son total de 82 buts.

 Avec 17% des suffrages, Steed Malbranque créé la surprise. En à peine quatre mois, le milieu de terrain a enthousiasmé entraineurs, partenaires et supporters. Un retour gagnant pour ce Lyonnais de formation parti exprimer son talent de nombreuses saisons Outre-Manche. A 32 ans, il a montré son envie, sa détermination, son physique, ses qualités techniques, tactiques…  Steed revit, après une année sabbatique, en ajoutant de belles lignes à sa longue carrière. En quelques semaines, il a convaincu tout le monde au point d’avoir déjà prolongé  son contrat avec son club formateur.  Steed sera encore lyonnais la saison prochaine.

 Sur la même marche du podium que Malbranque, un autre enfant de l’OL : Maxime Gonalons.  De match en match, de saison en saison, Max a pris du galon dans le collectif olympien. Liverpool semble loin… et pourtant, cela fait seulement un peu plus de trois ans ! Milieu de terrain qui a brillamment dépanné en défense centrale au début de l’année 2012, ce grand gaillard est devenu indispensable par son activité, sa présence physique, son côté rassurant. Il n’a pas laissé indifférent les sélectionneurs français. Maxime enchaine donc les rencontres en intégralité sans connaitre de baisse de régime : 52 matchs disputés sur 57 ! Et de temps en temps un but pour agrémenter son très bel ordinaire (Bastia et Sochaux). Pour couronner  cette progression, le brassard de capitaine lorsque Lisandro est absent. Max n’en finit pas de grandir avec l’OL.


 

La rédaction du site

Au delà de ce très beau podium choisi par les internautes, il semblait important de citer Anthony Réveillère pour l’ensemble de son année qui l’a vu notamment retrouver l’équipe de France grâce à ses performances avec l’Olympique Lyonnais...
«Antho», l’inamovible latéral droit du Champion de France.

Citer évidemment Lisandro Lopez,  toujours buteur dans les moments importants à l’image de son but en finale de la Coupe de France contre l’U.S Quevilly. « Licha », leader avec ou sans brassard, un exemple à suivre sur le terrain.

Et puis, une pensée pour Cris et Lloris qui sont partis cet été vers d’autres cieux en ayant soulevé juste avant leurs départs le Trophée des Champions remporté à New-York... Saluons tout ce qu’ils ont apporté au club Olympien pendant leur séjour entre Rhône et Saône. 