masculins / OL Féminin jeunes

Baissé de rideau pour Jacques Foraison

Publié le 29 mai 2006 à 20:24 par PC avec MG

Le coach de l’équipe Honneur disputait dimanche sa dernière rencontre de championnat. Après 6 saisons passées au club, il est contraint pour raisons professionnelles de renoncer.

Ce n’est pas sans un sérieux pincement au cœur que Jacques Floraison délaisse son poste qui lui a apporté joie et émotions.
Pour rappel, il a fait monter l’équipe 3 en Honneur de ligue la première année en remportant à la fois le championnat du Rhône et la coupe du Rhône. Il a ensuite conduit les 16 ans trois fois au titre de championnes de France. Puis durant ses deux saisons aux commandes de la réserve, il remporte une fois le championnat de 3e division. L’an passé, il réalise de doublé coupe Rhône-Alpes-championnat avec le groupe Honneur. Il a dirigé nombres de joueuses qui depuis font leur chemin en équipe fanion, voire en sélections nationale. Il s’agit d’Emilie Gonssollin, Aurélie Naud, Alix Faye-Chellali, Sandrine Brétigny, Anne-Laure Perrot et Aurore Pégaz. Un bien beau palmarès !
Son équipe a manqué de bien peu cette année le titre Honneur en terminant deuxième à 3 points du RC Saint-Etienne. Mais il en a connu d’autre avec notamment le doublé coupe Rhône-Alpes – championnat la saison passée.

C’est avec un brin d’émotion et beaucoup de pudeur que l’entraîneur a donné ses dernières consignes d’avant match avant de confier ses sentiments « d’après coach » : « Je voudrais remercier toutes les filles qui m’ont permis de vivre cette aventure pendant 6 ans. Je n’oublie pas tous les dirigeants et parents qui ont eu à me supporter, car sans eux, le groupe ne pourrait exister.
Je salue aussi tout l’encadrement. J’adresse un clin d’œil tout particulier à Cécile Locatelli pour le travail difficile qu’elle accomplit parfois dans l’ombre. Mon épouse m’a également beaucoup aidé à vivre et tirer les enseignements de cette aventure humaine grâce à son soutien et ses sacrifices.
J’ai beaucoup appris sur la gestion d’un groupe, les relations, sur l’affectif. J’ai rencontré des gens, dirigeants et parents, supers qui resteront des amis. C’est pour cela que je quitte mon poste d’éducateur avec beaucoup de regrets et de tristesse ».
Sur le même thème