masculins / OL - Lille J-2

Bastos : « J’ai trop envie de jouer ce match »

Publié le 09 avril 2010 à 14:42 par DC

C’est Michel Bastos qui s’est présenté en conférence de presse peu après 12h30. L’occasion pour lui de revenir sur la qualification de l’OL, et le match qui l’attend dimanche face à Lille, son ancienne équipe. Extraits.

Michel comment s’est passé votre retour ici ?
On était tous contents. Ca fait plaisir après une qualification de rentre chez nous, et de fêter ça avec la famille. Mais après on se rend vite compte qu’il y a encore du travail, d’abord pour le match de championnat face à Lille dimanche. Il faut donc se reconcentrer sur cet objectif qui passe au même niveau que la Ligue des Champions.

Ca va pas être facile…
On sait ce qui nous attend. Lille est une équipe de qualité, ils ont eu en plus toute la semaine pour préparer le match. Ca sera difficile mais je sens que le groupe est bien, je ne m’inquiète pas on va faire un très grand match.

Bastos

Comment tu abordes ce match face à ton ancien club ?
Comme je n’étais pas là à l’aller, j’ai trop envie de jouer ce match. Lille c’est un équipe que j’apprécie beaucoup, j’y ai joué, mais maintenant je suis à Lyon et même si j’ai des amis là-bas, quand on est sur le terrain il n’y a plus d’amitié qui compte.

Es-tu surpris de voir que Lille a la meilleure attaque du championnat ?
Non, pas du tout. Il y a de très bons joueurs comme Gervinho, Eden Hazard et même Pierro (Pierre-Alain Frau) qui revient bien. Mais je pense que Lille n’a pas seulement une bonne attaque, c’est une très bonne équipe à tous les niveaux.

On a vu qu’il y avait des sourires ce matin à l’entraînement…
On a toujours eu le sourire ici (rires) !

Est-ce que vous allez pouvoir jouer à fond sur les deux tableaux, Coupe d’Europe et championnat ?
Quand on arrive à ce niveau de compétition, on ne pense qu’à aller au bout. Je n’ai rien gagné depuis que je suis en France, et là j’ai l’occasion de gagner deux titres avec Lyon. Sincèrement je pense qu’on a les capacités de jouer dans les deux compétitions. C’est vrai que Marseille est devant pour l’instant en championnat, mais si on ne va pas au bout, j’aurai les boules. A partir de maintenant, on n’a que des finales à jouer.


"Mon but est de rentrer sur le terrain et de faire la différence"

 

Michel tu as marqué deux fois contre l’OL quand tu étais à Lille, est-ce que ça te plairait de marquer contre ton ancienne équipe cette fois ?
Mon but c’est ça, c’est de rentrer sur le terrain et de faire la différence. Contre Lille ça ne change pas, si je peux marquer ou faire une passe décisive, je le ferai. Maintenant si je marque c’est vrai que je ne montrerai pas trop ma joie, par respect.  

A quelques mètres de là, les filles de l’OL préparent leur demi-finale de Coupe d’Europe, quel est votre regard là-dessus ?
Ces derniers temps, on suit un peu plus. C’est vrai qu’à Lille il n’y avait pas d’équipe féminine, contrairement à ici. Et c’est vrai que ce serait historique pour le club si les deux équipes pouvaient jouer une finale de Champions League.

Michel, tu as fini avant centre face à Bordeaux alors qu’en sélection tu joues arrière gauche, comment tu as vécu cela ?
Franchement je me suis dit mais comment il fait Lisandro ce n’est pas possible (rires) ! Je courais de partout, c’était incroyable. Mais il y a des moments où il faut faire avec. Quand on joue pour une demi-finale, on peut me dire de jouer n’importe où, je le fais.

Sur le même thème