masculins / OL - OM J-1

Beau… comme une victoire

Publié le 07 mai 2011 à 19:26 par R.B

Dans ce duel au sommet, les Lyonnais n’ont pas vraiment d’alternatives tout comme d’ailleurs les Phocéens… Pour l’OL, c’est le moment de rebondir après l’échec toulousain…

  Oublions Rennes, Nice, PSG, Toulouse… Oublions ces points perdus, ces moments d’égarements qui font mal à la tête, au cœur, au corps… qui donnent logiquement envie de critiquer, de siffler, de ne plus y croire.

Oublions la peur du vide en regardant ce qui pourrait se passer au classement d’ici la fin du championnat…

Oublions les autres déceptions depuis juillet 2008…

Joueurs,  laissez tomber vos soucis personnels, vos interrogations, vos récriminations voire vos ras le bol… Arrêtez de penser un instant que c’est la faute aux autres, « à l’autre ». Et si vous le pensez, jouez pour vous, pour le club. Conduisez-vous en champions. N’abdiquez pas. Aller chercher la victoire avec vos tripes. Vous en sortirez grandis.

Trouver, Claude (Puel), les bons hommes et l’animation idoine… pour porter, d’entrée de match et en continu, l’équipe vers le succès. Cela semble être plus que jamais la mission première de l’entraineur lyonnais qu’il n’a pas souvent atteinte ces dernières semaines.

Encourager, encourager, encourager… le seul souci de tous les supporters de l’OL. Pas question de faire passer en priorité d’autres tentations.

L’OL a la réputation de savoir rebondir dos au mur

Pour le reste, c’est le fameux duel des Olympiens entre un OM qui cherche à garder son titre de champion en luttant avec le LOSC ; des Dogues qui ont un point d’avance. Et un OL qui doit assurer en priorité sa 3ème place sur le podium, menacé par un PSG gourmand. Un sommet qui se jouera en connaissant les résultats des Lillois, Parisiens, Rennais... cela pourrait avoir son importance.

C’est un duel entre deux équipes qui n’ont pas franchement convaincu dans le jeu cette saison tout en ayant pourtant de nombreux atouts. L’OM avec cette solidité dégagée par Mandanda, Heinze, Diawara, Taïwo, Gignac… doublée par les qualités des frères Ayew, Rémy, Valbuena, Cheyrou avec Didier Deschamps, un « Winner » sur son banc. Ce club marseillais qui a le meilleur parcours à l’extérieur du championnat, qui n’a pas perdu en déplacements lors des 8 derniers journées (5 succès de rang) et qui reste sur 4 matchs sans défaite à Gerland. Un OM qui a déjà remporté cette saison le Trophée des Champions et la Coupe de la Ligue ; tout en ayant participé aux 1/8èmes de finale de la LDC. L’OM sans Kaboré et Mbia ce dimanche.

   L’OL a la réputation aux yeux de tous les observateurs d’avoir l’effectif le plus consistant de L1 avec en figures de proue Lloris, Lisandro, Gomis, Lovren, Réveillère… Il y a encore Cris pour qui ce genre de match est fait. Il n'y aura pas évidemment Gourcuff… Et les autres qui ont déjà prouvé ou qui ont envie de le faire.

L’OL a la réputation de savoir rebondir dos au mur. Après la tempête essuyée à Toulouse et les approximations de ces dernières semaines, le mental sera indispensable. Cissokho, Toulalan, Gourcuff et Bastos manqueront le rendez-vous. Cris fera. Le 11 de départ dépendra de l'animation choisi par Claude Puel.

Un sacré match dont l’enjeu est nettement supérieur à celui de la saison dernière qui avait engendré un historique 5 à 5. Cela avait été beau… Mais en ce 8 mai 2011, seule une victoire lyonnaise serait vraiment belle !

Sur le même thème