masculins / Pendant la trêve

Benoit Pedretti à Auxerre

Publié le 30 août 2006 à 10:36 par R.B

Benoit Pedretti s’est engagé pour 3 saisons avec Auxerre ; il ne sera resté qu’une seule saison à l’OL…

Jamais utilisé cette saison par Gérard Houllier en 5 matchs officiels, conscient de la concurrence plus que jamais importante en milieu de terrain malgré les départs de Diarra et de Clément, l’international français aspirait logiquement à passer plus de temps sur les pelouses. Il n'y a plus d'ancien sochalien à l'OL après les départs cet été de Monsoreau et de Frau.

Alors Benoit, c’est officiel, tu pars ?
« Oui. Cela s’est réglé mardi soir entre les 2 clubs. Les premiers contacts remontaient à une quinzaine de jours ; mais cela prend toujours un peu de temps pour finaliser les choses. J’avais eu aussi d’autres possibilités, mais j’ai choisi Auxerre. Le club et l’entraîneur me voulaient. C’est important. D’autant que je connais Jean Fernandez. Moi, je souhaitais avoir plus de temps de jeu. Je m’entraîne cet après-midi avec l’AJA. Les entraîneurs ont déplacé l’entraînement du matin pour que je sois présent».

Quels souvenirs vas-tu garder de l’OL ?
« Déjà le fait d’avoir remporter le titre de champion de France, le Trophée des Champions. Il y a aussi cet état d’esprit. Je pense que j’ai progressé. Je souhaite évidemment bonne chance à l’équipe, au club pour la saison ».

Quels sont tes souhaits ?
« Que tout se passe bien ; que je puisse jouer, travailler sereinement pour continuer à progresser. Mon premier match ? Je vais retrouver « Sly » Monsoreau en recevant Monaco. Le mois de septembre sera chargé avec le championnat, la Coupe de la Ligue et celle de l’Uefa ».

Son parcours à l’OL

1 513 minutes joués soit 30 matchs (21 matchs de L1, 1 Trophée des Champions, 5 de Champions League, 2 de Coupe de France et 1 Coupe de la Ligue) dont 20 comme titulaire. 12 matchs disputés en intégralité : GF38, Milan AC, Rosenborg, Lille, Nice, Sochaux, Ajaccio, Troyes, Nancy, Strasbourg, Le Mans, Trophée des Champions à Auxerre. 2 buts (à Sochaux et contre St-Etienne) ; 3 passes décisives (Troyes, Strasbourg, Ajaccio) ; 5 cartons jaunes.