masculins / Mercato 2005

Benoît Pedretti: "Marquer l'histoire avec Lyon"

Publié le 17 juin 2005 à 19:40

Admiratif du jeu développé par les Gones, Benoît Pedretti a affirmé sa motivation à contribuer à la formidable marche en avant des Olympiens.



L'an passé, l'OM c'était le choix du cœur… Cette année, l'OL est-il le choix de la raison ?

"C'est tout autre chose. Je suis venu ici pour gagner des titres car je n'ai pour le moment qu'une Coupe de la Ligue à mon palmarès. Il y a beaucoup de choses à faire avec Lyon, beaucoup de compétitions à jouer cette année et cette ligue des Champions que je vais enfin découvrir. Cela me fait très plaisir d'être ici aujourd'hui.

Pourquoi quitter Marseille ? Ici tout le monde me voulait. Lyon joue en Ligue des Champions, une compétition très importante à mes yeux. Du côté de Marseille, je n'ai pas été retenu à 100%. L'an passé j'avais mes raisons d'aller à là-bas. C'était vraiment mon équipe de cœur, celle que je supportais lorsque j'étais petit comme certainement pas mal d'entre vous.

Aujourd'hui, Lyon est en train de marquer l'histoire. Je suis là pour aider le club à aller encore plus haut au niveau des résultats."



L'Olympique de Marseille

"On ne peut pas dire que c'est un demi-échec comme on a pu l'entendre mais simplement une bonne expérience. Cela m'a fait progresser en tant que joueur mais aussi en tant qu'homme. Je n'ai pas perdu un an, bien au contraire. Cette année m'a fait progresser, m'a intégré encore plus en équipe de France même si cela n'a pas été super au niveau des résultats. J'aurais pu faire mieux comme j'aurai pu faire pire. Il faut tourner la page."



L'Olympique Lyonnais

"Cette équipe développe vraiment un très beau football. Elle donne sincèrement envie d'être sur le terrain. Le 3-0 à Brême était très impressionnant, sans parler du 7-2 au match retour. N'oublions pas le 2-0 contre Manchester en première mi-temps. Ce sont des matchs d'un autre niveau et j'ai envie de revivre des soirées comme celles-ci.

Des retrouvailles ? Avec Pierre-Alain Frau on s'apprécie beaucoup. Cela fait plaisir de le revoir. Quant à Sylvain Monsoreau, c'est une question à poser au président Jean-Michel Aulas, patience... J'ai aussi la chance d'avoir côtoyé beaucoup de lyonnais en équipe de France, on se connaît bien. Je n'arrive donc pas en territoire inconnu, l'intégration se fera plus facilement. C'est dans des stages comme Tignes qu'un bon groupe se forme, j'aurai la chance de vivre cela dès le début.

Le milieu lyonnais ? Je viens pour jouer bien sur. Il y a énormément de matchs dans la saison et beaucoup d'objectifs. L'entraîneur fera son choix. La concurrence ? Elle ne fait peur à personne, bien au contraire elle va nous aider à avancer, à donner le meilleur de nous et a progresser. C'est plutôt motivant et tout le monde va en tirer profit.

Le public lyonnais ? Cela va certainement être différent cette année. Ici l'ambiance doit être extraordinaire en Ligue des Champions. J'ai vraiment hâte d'y être. Tout le monde a pris du plaisir l'année dernière, j'espère que l'on en prendra autant cette année.

Mon numéro de maillot ? Le 26 n'est que provisoire, on verra par la suite... Je portais le numéro 17 à Sochaux puis à Marseille. Ici, par respect pour Marc-Vivien Foé qui portait ce numéro, je modifierai cette habitude.

Les coups franc ? Je ne vais meme pas m'approcher. Quand on voit ce qu'a fait Juninho, hier encore avec la sélection brésilienne, dans l'intérêt de l'équipe, faut pas discuter (rires)."





SR et BV
Sur le même thème