masculins / Bordeaux - OL J-2

Benoît Trémoulinas : « Ca va être intense »

Publié le 18 septembre 2010 à 10:00 par Girondins.com

Comment s’est déroulée la semaine d’entraînement au Haillan ?
Elle s’est plutôt bien passée. L’équipe a travaillé avec sérieux et s’est bien remise au travail tout au long de la semaine. Le groupe reste soudé et volontaire lors des séances.

Vous revenez d’un déplacement difficile au stade du Ray (1-2) face à un adversaire niçois bien organisé. Qu’a-t-il manqué aux Girondins ?
Je pense que nous avons manqué de combativité. Nous nous sommes fait battre dans les duels, surtout en première période. Même si l’équipe a su rectifier le tir lors du second acte, nous avons surtout manqué d’agressivité sur le terrain.

L’équipe s’est fait surprendre à 2 reprises. Pensez-vous que ce soit la concentration qui vous fait défaut en ce début de saison ?
Peut-être car nous n’arrivons pas à bien rentrer dans nos matches. C’est à la fois collectif et individuel, l’équipe doit se remobiliser et aller de l’avant. Il s’agit d’être présent dès le coup d’envoi pour ne rien lâcher.

Il faut également que la défense trouve des automatismes, or il a fallu faire avec les absences de Ciani et Chalmé lors des premières journées. Marc Planus, lui, n’est toujours pas de retour…
C’est vrai. Mais les joueurs qui étaient présents pour palier les absences des titulaires habituels ont aussi le niveau. Nous n’allons pas expliquer nos faux pas actuels par les blessures de certains joueurs. Tout le monde doit réagir et rester soudé. Pour inverser la tendance actuelle, il faut tout d’abord bien rentrer dans nos rencontres et gagner nos duels. Ensuite, tactiquement et physiquement nous sommes bien. C’est uniquement une question de combativité dans les duels.

Les rencontres entre les Girondins de Bordeaux et l’Olympique Lyonnais sont mouvementées depuis quelques saisons. Avez-vous le sentiment que les matches entre les deux équipes ont acquis une intensité supérieure, une tension plus importante. Et si oui, comment l’expliquez-vous ?
Ce sont toujours des rencontres très intenses face à Lyon. Nous serons particulièrement motivés et je m’attends à un gros match. La venue de Yoann Gourcuff va mettre un peu de piment sur le terrain, cela va être intense. Après, il y a toujours des tensions, que cela soit contre Lyon, Marseille ou Paris. Ce sont des grands clubs et il existe une certaine rivalité par rapport au passé entre les 2 équipes. Nous devons gagner le match contre Lyon dimanche, surtout à Chaban-Delmas.

Le retour de Yoann Gourcuff à Chaban-Delmas va certainement constituer la principale attraction de cette rencontre. D’un point de vue tactique mais également émotionnel, comment comptez-vous gérer cette situation ?
Je ne suis pas là pour m’occuper de Yoann Gourcuff. Je veux tout simplement jouer mon match et l’emporter. Yoann est surtout l’attraction des journalistes. De notre côté, nous allons plutôt nous focaliser sur l’équipe lyonnaise en essayant de prendre le dessus dans les duels avec une victoire au bout.

Bordeaux est 18e, l’OL 16e .Comment expliquez-vous ce classement et quelle équipe a le plus besoin de l’emporter ?
Je ne sais pas comment on peut expliquer ce classement. En tout cas, nous avons besoin de remporter les 3 points contre Lyon au vu de ce début de championnat. Nous ferons tout pour gagner dimanche.

Crédit photos : FCGB / D. Le Lann

Sur le même thème