masculins / Coupe de France

Benzema à couper le souffle

Publié le 08 janvier 2006 à 18:23 par SR

Grenoble – OL<br/><br/> L’OL débute le 32ème à 100 kilomètres de ses bases, chez le voisin grenoblois.

Cette Coupe ? Le président et l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais veulent la gagner. Les joueurs ne l’ont jamais soulevée…et ce n’est pas l’envie qui manque. Très concentrés, aucun match n’est pris à la légère côté Lyonnais. « Chaque match de cette compétition est un piège, tout reste à faire. Ce genre d’équipes est capable d’élever le niveau, on l’a bien vu hier dans cette compétition » déclarait Patrice Bergues quelques instant avant le coup d’envoi et pour le 199ème match du club en Coupe de France, l’OL change de compétition et quelque peu d’équipe. Suite au forfait de Sidney Govou s’ajoute celui de John Carew, à quelques heures du match, l’international norvégien a dû quitter ses amis pour soigner une angine.
Et avec Anthony Réveillère toujours en convalescence et Diatta à la CAN, Clerc occupe le flanc droit de la défense. Benzema prend le côté gauche de l’attaque… Fred est en pointe…
Lyon à de la ressource, du banc et énormément d’ambition… Grenoble se voit petit, mais une surprise n’est pas inimaginable… Hier, les voisins de la Duchère l’ont bien emporté sur Toulouse, cela pourrait donner des idées…
Question idée ? Le coach Goudet a décidé de verrouiller la défense. Viven, Pelé et Néva sont épaulés par N’Ganga à droite et Stinat à gauche…Akour évolue seul en pointe.

Plus de 700 lyonnais ont fait les quelques 100 kilomètres de déplacement pour retrouver les tribunes du stade Lesdiguières.

Les locaux ont revêtu le maillot bleu de la Coupe de France, les Gones sont en blanc pour donner le coup d’envoi sous le sifflet de Mr Malige.

Fred se procure le premier espace et donne une première frayeur aux supporters repoussée par Grau et son poteau après 5 petites minutes de jeu. Les Gones reviennent à la charge : Nino qui sert un caviar à Cris. La tentative du défenseur lyonnais est également sortie par Grau …
Juninho effectue quelques réglages sur une frappe lointaine, sans inquiéter le gardien adverse (16’).Les Grenoblois ripostent par Belghazouani mais sa frappe, trop mollassonne est bien captée par Coupet. De l’autre côté du terrain, une touche de Monsoreau pour Nino, dans le dos de la défense grenobloise permet à l’attaquant lyonnais de centrer pour Fred. Le brésilien laisse intelligemment filer le cuir pour Benzema qui ouvre le score d’une frappe du pied gauche (23’ ; 0-1). Prudent et pour éviter de se faire surprendre une nouvelle fois, les coéquipiers d’Akrour sortent peu et attendent les Olympiens pour agir en contre. Cela finit par s’avérer cruel puisque les Lyonnais, patients, font tourner le ballon… il tourne… il tourne… pendant 1 minute 40 secondes, les locaux regardent le ballon circuler dans les pieds lyonnais avant que Benzema ne réalise un doublé en s’imposant à bout portant pour conclure une démonstration magnifique (29 ; 0-2).
Sur un coup franc de Juninho, Fred surgit et inscrit un troisième but non comptabilisé pour une position de hors-jeu. Le ballon ne traîne que dans les pieds des blancs, l’entraîneur Thierry Goudet décide de ne plus attendre et procède alors à son premier changement tactique en faisant entrer Kermorgant. Quelques minutes plus tard, la sortie de Greg empêche Caillas de doser son lob pour la deuxième frappe du GF38 de cette mi-temps. Durant la pause, Malouda se met en jambe avec Robert Duverne.
Sur un bon ballon de Pedretti, Benzema nous montre que la pause n’a en rien éteint ses velléités offensives.
Sur un service de Caillas, la tête d’Akrour manque le cadre et dans la foulée, Benzema se transforme en passeur et envoie Djila inscrire le troisième but de la partie. Nino cède sa place à Malouda. Le trio du milieu de terrain lyonnais, Djila-Juninho-Pedretti effectue un bon travail de récupération. Fred retrouve un espace et décoche un missile de 30 mètres sorti par la transversale ce coup-ci. Juninho sort sous les applaudissements du stade et cède sa place à Jérémy Clément, l’enfant d’Isère.
Après un très bon ballon de Djila, Ben Arfa marque son premier but chez les pros sur une action de jeu… et quel action ! Malouda centre en première inttention et trouve Hatem qui filait vitesse « grand V » au premier poteau.

2 fois 4-0 dans la même semaine, les Grenoblois n’ont pas eu le temps de rêver à l’exploit alors que les Gones démarrent de la meilleure des manières cette Coupe, et l’année 2006. On ne sous-estime et surestime pas chez les Gones.
Sur le même thème