masculins / OL - Bordeaux J-1

Benzema : "Le moment de donner un coup de collier"

Publié le 08 mars 2008 à 23:43 par BV

3 points, soit une victoire, c’est tout ce qui sépare l’OL, leader de la Ligue 1, de son plus proche concurrent, les Girondins de Bordeaux. L’affrontement entre les deux formations, dimanche soir à Gerland, constitue donc un tournant dans la course au titre. « C’est le moment de donner un coup de collier et de montrer à Bordeaux que l’Olympique Lyonnais reste toujours devant» , analyse Karim Benzema.
L’OL titillé à cette période avancée de la saison, une situation nouvelle pour le meilleur buteur de la Ligue 1, le club rhodanien n’ayant plus connu pareille concurrence au soir de la 27e journée depuis l'exercice 2003/2004(*). « Mais le championnat ne se joue pas sur ce seul match », rappelle Jérémy Toulalan qui s’attend à ce que la lutte dure « jusqu’à la dernière journée ».
Dans cette perspective, l’OL peut-il se satisfaire d’un match nul qui maintiendrait les Girondins à trois longueurs ? « Cela constituerait un bon résultat pour Bordeaux, moins bon pour nous, même s’il nous permettrait de demeurer en tête, déclare Perrin. A domicile, la logique est de prendre des points, or on n’a plus que cinq matchs à Gerland. Le titre se jouera autour de 72 ou 73 points, il faudra aller chercher ceux qui nous manquent » (l’OL possède actuellement 55 points). «Ca va être difficile mais on sait que l’on a les qualités pour aller au bout et obtenir ce 7e titre, renchérit Benzema, il va falloir se serrer les coudes. »

[IMG42656#R]Principale inconnue de ce duel au sommet, l’état psychologique des Lyonnais, cinq jours après leur élimination en Champions League à Manchester. « Il y a chez les joueurs beaucoup de sérénité, révèle Alain Perrin. Ils ne sont pas abattus mais déçus, à la hauteur de l’espoir qu’ils avaient de réaliser l’exploit. Il faut tourner la page et se concentrer sur le championnat. » L’histoire récente devrait leur donner confiance : l’OL n’a plus perdu en championnat juste après avoir été battu en Champions League depuis plus de 4 ans (**).
Jérémy Toulalan ne remonte pas aussi loin dans le temps mais relève qu’ « à chaque fois que l’on a été en difficulté cette saison, notamment avant d’aller jouer à Bordeaux, on a réussi à faire le match qu’il fallait et on a répondu présent ». Lors de la rencontre "aller", cinq jours après le naufrage face à Glasgow à Gerland (0 – 3), les champions de France, qui ne comptaient alors qu’un point d’avance sur les Girondins, avaient réalisé une prestation quasi-parfaite (3 - 1) puis enchaîné une série de 7 succès consécutifs.

Pour l’heure, la dynamique est en faveur des Bordelais. Depuis le début de la phase retour, l’OL n'a remporté "que" 16 points sur 24 possibles, les joueurs de Laurent Blanc en ont quant à eux gagné 19. « Ils ne sont pas toujours bien dans le jeu, mais ils réussissent à toujours gagner », constate Toulalan qui attribue une partie des bons résultats des Marine et Blanc à « une chance de champion ». Affichant un bilan de 19 buts marqués et 3 encaissés en L1 en 2008, la formation girondine tourne actuellement à plein régime. « Au départ, Bellion marquait pas mal de buts, aujourd’hui c’est Cavenaghi, puis Wendel. Le danger provient donc de plusieurs joueurs, note le milieu de terrain lyonnais. C’est un peu ce qui nous différencie. Nous, nous avons Karim (Benzema) et Fred. Le reste du groupe ne trouve pas beaucoup le chemin des filets ». « Mes coéquipiers font beaucoup d’efforts défensifs, reconnaît Benzema. Dans ces conditions, suivre les actions est difficile ».
[IMG42653#L]Avec 16 buts en championnat, l’attaquant français caracole toujours en tête du classement des buteurs. De son côté, Fred a marqué les trois derniers buts de l’OL en Ligue 1 (deux contre Metz et un contre Lille). Et, même si l’abondance de biens ne nuit pas, au moment de composer son onze de départ, Alain Perrin sera certainement songeur. Benzema ? Fred ? Les deux associés ? « On va y réfléchir, confie l’entraîneur lyonnais. On va voir l’état de fraîcheur. Le groupe qui a joué à Manchester n’a pas démérité. Je suis tenté de le reconduire et de faire confiance à une équipe qui est en forme. » De son côté, après avoir déclaré au terme du match contre Lille qu’il ne goûtait guère d'être positionné sur le coté gauche, Karim Benzema affiche clairement sa préférence : « j’aime bien jouer avec Fred. On s’entend bien sur le terrain et en dehors. Lorsque l’on évolue ensemble, on se trouve bien. Lui comme moi avons envie de jouer ensemble, mais je ne peux pas décider à la place du coach. »

(*) Cette saison-là, les Lyonnais affichaient même un retard de 4 points sur le leader, l’AS Monaco. En 2004/2005, ils possédaient 8 points d’avance sur l’OM, 7 sur Bordeaux en 2005/2006 et 13 sur Lens en 2006/2007.

(**) Le 25 novembre 2003, l’OL s’inclinait à Anderlecht (1 – 0) avant de perdre à Rennes (3 – 1) quatre jours plus tard. A noter que l’OL a été défait à Gerland par le PSG (0 – 1) lors de la saison 2004/2005, 5 jours après avoir été éliminé aux tirs au but à Eidhoven au terme d’un match nul (1 – 1).
Sur le même thème