masculins / Bordeaux - OL J-2

Bergougnoux: "Monaco sur sa lancée..."

Publié le 09 décembre 2004 à 17:39 par R.B

[IMG4060L]Enfin buteur chez les pros à l'occasion de la venue du Sparta, Bryan bergougnoux est un joueur, un jeune homme heureux. A peine le temps de savourer et Bordeaux se pointe déjà à l'horizon, avant Marseille, pour clôturer la première partie de la saison. En espérant qu'une petit gêne au genou ne l'empêchera pas de faire le déplacement en Gironde, l'international espoir a joué les témoins de la 18ème journée du championnat...

La veille, il était passé entre les mains du coiffeur. Une coupe courte sans mèche rebelle pour l'empêcher de voir le ballon, de regarder le jeu, de deviner cette cage qu'il avait tant envie de faire trembler depuis ce 28 juillet 2001, jour de ses débuts en pro à Lens. Jamais encore le goleador actuel de l'Equipe de France Espoirs n'avait eu le bonheur d'inscrire son nom dans une feuille de match à la rubrique buteur. Rageant ! Et bien depuis mercredi soir, juste après 22h 30, l'oubli est réparé : Bryan a marqué sur un service de Réveillère. «Je savais que j'allais le marquer ce but, même après avoir manqué des occasions immanquables. En fait, à chaque fois, j'avais marqu" dans ma tête avant de tirer! J'étais trop pressé. Peu importe... j'avais confiance et sur l'ouverture d'Anthony, j'ai su que c'était le moment. Franchement, ce but, il était plus difficile à mettre que celui sur l'occasion précédente. Heureusement, j'ai fait un bon contrôle… ». Mais pas question de changer pour autant ! « Je suis toujours le même… heureusement. Cela m'a fait tout simplement très plaisir. Mais tu n'as pas le temps de t'endormir… samedi il y a Bordeaux. C'est un match important et ensuite nous recevrons Marseille… ».



Buteur contre le Sparta, Bryan est parti comme un fou jeter son maillot dans la tribune Jean-Jaurès. « Je savais qu'il y avait des personnes que je connaissais, mais je ne sais pas qui l'a récupéré. Après le match, je suis rentré chez moi. J'ai eu du mal à m'endormir, mais une fois que j'ai trouvé le sommeil, j'ai vraiment bien dormi. En revanche quand tu manques des occasions… cela tourne sans arrêt dans ta tête… ». Il a participé au footing de récupération avec ses coéquipiers et a passé ensuite un long moment aux soins. « En fait j'ai mal à un genou. Il s'est légèrement bloqué. J'espère que cela ira pour samedi. ». Bryan est tout sourire, heureux. « C'est super ce qui s'est passé mercredi soir. Je crois que j'ai été encore plus fou de joie sur le but de Sylvain que sur le mien. Il y a une ambiance incroyable dans ce groupe. Je trouve que c'est plus facile cette saison d'intégrer l'équipe ; peut-être parce que les jeunes sont plus nombreux. Pour ma part je souhaite simplement que cela continue. Le succès contre le Sparta n'a rien changé… ».



Marco Simone, l'ancien joueur du PSG, de Monaco et du Milan AC l'avait repéré dernièrement avec l'Equipe de France Espoirs. Incontestablement, Bryan a progressé. « Je le sens. Je cherche moins à vouloir prouver. Du coup je me sens mieux ; je continue à m'appuyer sur ma technique… c'est un de mes points forts. Mais sincèrement avant quand je jouais avec ce groupe, je trouvais que cela allait trop vite. Je pensais ne jamais y arriver. Un jour Sidney Govou m'a dit de dépouiller mon jeu. Je l'ai écouté… Et puis quand tu joues d'entrée, ce n'est pas la même chose que quand tu remplaces quelqu'une en fin de rencontre. Tu te dis que tu as du temps… ». Des progrès dans le jeu, mais aussi depuis longtemps déjà dans l'expression de ses propos. «J'ai énormément appris en regardant, en écoutant les interviews des uns et des autres. En classe, je n'étais pas attentionné. En fait, je n'aimais pas cela. Et puis, je crois qu'il faut rester naturel et calme… »



Bordeaux donc ce samedi au stade Chaban Delmas. Bryan, le buteur, en a profité pour jouer au témoin de la 18ème journée…



OM – Auxerre :

« 0 à 0, parce que cela nous arrangerait ».



Bordeaux – OL :

« 1 à 0 pour l'OL. On va le faire avec un but pourquoi pas… de ma part ».



Lille – Nantes :

« 1 à 1. Je crois que Nantes va réagir. Il le mérite ; j'ai des potes dans cette équipe ».



Bastia – Monaco :

« 2 à 0 pour Monaco. Les Monégasques seront sur leur lancée de la Champions League ».



Toulouse – Istres :

« 3 à 1 pour Toulouse. Il y a François Clerc et mes copains des Espoirs chez les Violets ».



Nice – Ajaccio :

« 1 à 0 pour Nice et un but de Florent Balmont ».



Rennes – Lens :

« 2 à 2 entre ces 2 formations qui jouent le jeu ».



ASSE – Caen :

« 2 à 0 pour Caen, parce que j'aime bien cette équipe… »



Metz - Strasbourg :

« 2 à 1 pour Metz… sans explications ».



Sochaux – PSG :

« 1 à 0 pour Sochaux. J'aimerais bien que le PSG gagne, mais j'ai l'impression que cette équipe a l'art de se mettre toute seule dans les difficultés ».



Au fait Bryan, c'est quoi pour toi un match de foot ? « C'est d'abord un match gagné et si possible avec plein de buts. Il y a des entraîneurs qui disent que le score idéal, c'est 1 à 0. Moi, je préfère un 5 à 4… ».



R.B





Sur le même thème