masculins / OM - OL J-2

Bernard Lacombe avant OM – OL

Publié le 15 mai 2009 à 16:59

Le conseiller du Président Jean-Michel Aulas n’a pas apprécié le terme gesticulations employé par Pape Diouf et il aborde aussi le thème de l’arbitrage…

Bernard que vous inspire le mot "gesticulations" employé par Pape Diouf ?
« C’est un peu vexant. Pape Diouf a été un grand agent de joueurs dans le monde du Football. Là, il devient un petit président. Ce n’est pas normal dire cela lorsque l’on est président et que l’on sait ce qu’il faut faire pour arriver à une finalité : gagner quelque chose comme l’OM est à l’orée de le faire. Un terme un peu maladroit ».

Craignez-vous l’arbitrage dans un tel match ?
« Sur une saison, les décisions des arbitres s’équilibrent. L’OL a remporté sept titres et n’a jamais été champion grâce à un arbitre. En revanche je suis surpris par ce qui s’est passé depuis notre déplacement au Mans et des propos employés par le Président Legarda après ce match. Je suis surpris par ce qui s’est passé récemment face à Bordeaux et le PSG. Les arbitres ont été fébriles… les propos de Monsieur Legarda ont été efficaces. J’espère que Monsieur Lannoy aura une tout autre attitude que les arbitres ayant dirigé nos matchs face à Bordeaux et le PSG ; j’espère qu’il sera simplement plus performant. Ce n’est jamais facile de jouer à Marseille. Le stade est un volcan. Ce n’est pas facile pour les équipes adverses et pour les arbitres. L’OM joue le titre et nous, une place en Ligue des Champions. Ce sera un match de Ligue des Champions. Après, je crains plus l’adversaire. J’ai énormément de respect pour les joueurs, le staff. En ce qui concerne Pape Diouf... je suis très déçu de ce qu’il a dit ».
Sur le même thème