masculins / Strasbourg - OL J-2

Berthod: "Aujourd'hui, je vis 100% football"

Publié le 17 mars 2005 à 14:44 par R.B

26 matchs de Ligue 1 la saison dernière pour 24 titularisations, 16 sur 29 cette saison dont 12 comme titulaire, Jérémy Berthod, 21 ans au mois d'avril, a connu en peu de temps les joies et les peines inhérentes à son métier, passant d'un statut de titulaire à celui de remplaçant.

On l'a revu, bon dans ses crampons et dans sa tête, pour le derby, puis les réceptions du Werder et d'Istres. Alors Jéremy, c'est ton grand retour ? «Je suis effectivement de retour, même si je n'étais pas parti. J'ai connu un passage difficile au niveau du foot. Quand tu ne joues pas, tu n'es pas bien. Il ne fallait pas sombrer, pas lâcher et se comporter en professionnel. Alors, tu réfléchis et tu donnes plus à l'entraînement».

Jérémy n'est plus le petit jeune qui arrive chez les grands. « Ce temps est terminé. Je dois confirmer ce que j'ai fait la saison dernière. Je suis un joueur comme un autre. J'ai pris du recul. La saison dernière, tout a été rose pour moi ; tout était facile. La saison dernière, je n'ai vécu que des supers moments. Mais, je sais qu'une carrière est faite de hauts et de bas. Alors, oui, cela a été dur et plus difficile. Quant tu es remplaçant ou même pas dans le groupe… ce n'est pas évident à vivre, même si tu es content parce que l'équipe gagne ».

Avant le match retour contre Toulouse, nous avons eu peur pour lui en voyant son comportement. Le regard fermé, il a quitté un vendredi Tola Vologe précipitamment. « Je sais. J'ai mal réagi ce jour là et je m'en veux. Je n'avais qu'une envie, c'était de rentrer chez moi. D'habitude je suis plus maître de mes émotions. Là, j'étais un autre. Je me suis posé, j'ai discuté avec 3 ou 4 personnes et je me suis calmé. Je n'avais pas le droit de me comporter en égoïste. Il faut penser au groupe. J'ai assisté le lendemain à la victoire 4 à 0 ».

Ces moments délicats ont fait réfléchir le gaucher au bandeau dans les cheveux. « Je ne m'enflamme plus. Je prends les bonnes choses et je pense à la suite. Il faut relativiser dans notre métier ». Buteur contre le Werder ; sur les buts face à St-Etienne et Istres, l'international espoir français apprécie. « Ce n'est pas mal non ? Surtout que cela ne m'était jamais arrivé. C'est bon pour le mental. Physiquement, je suis en pleine bourre et désormais, je ne pense qu'au football. Tu sais les gens croient que le foot, c'est 1 à 2 heures d'entraînement par jour et le match. C'est faux ! Il y a aussi la récupération. A un moment, je n'ai pas été complètement dedans. Aujourd'hui, je vis 100% football ». Et pas question de regarder ailleurs qu'à l'OL. « Pour l'instant je suis à l'OL et j'y suis bien. C'est mon club formateur; pourquoi aller ailleurs ; en plus, c'est devenu un des plus grands clubs d'Europe. Après, tu sais dans ce métier, on ne peut jurer de rien, même quand tu as un contrat de plusieurs saisons ».

Heureux de retrouver ses copains de l'Equipe de France Espoirs –c'est une bouffée d'oxygène ; cela te sort de ton quotidien; on prépare de grosses échéances ; et tu progresses-, Jérémy a joué au témoin de la 30ème journée du championnat en disant tout le bien qu'il pensait de l'Auxerrois Bonaventure Kallou. «Il joue pour son équipe avec une remarquable qualité de passes et de prises de balle ». Et en voyant au loin « Djila » Diarra, il ne peut s'empêcher de dresser des fleurs à l'attention du Malien « et on dit pas assez l'importance qu'il a sur notre jeu ».

Toulouse - Sochaux
« Sochaux ; je vois mes potes toulousains de l'Equipe de France Espoirs juste après et j'ai envie de les brancher »

Bastia - Metz
« Bastia. Les Corses ont besoin de points ».

Caen - Rennes
« Sur la plage caennaise, je donne la première victoire à l'extérieur des Bretons. Je me lance. »

Istres - Nice
« Ils ne jouent pas mal ces Provençaux. Istres ».

Lens - Bordeaux
« Nul. Bordeaux, c'est le roi du nul. Je pensais que cette équipe serait beaucoup plus haut au classement ».

Nantes - Ajaccio
« J'ai regardé un peu ASSE - Ajaccio. Je dirais Nantes qui a besoin de points »

Strasbourg - OL
« L'OL. Lorsque tu regardes la journée, tu te dis que tu peux faire une grand pas de plus vers le titre en cas de succès et selon les autres résultats ».

PSG - Auxerre
« PSG. Les Parisiens vont vouloir préparer de la meilleure façon qui soit leur match suivant… à Marseille. Le match de leur fin de saison ».

ASSE - Lille
« Lille. Jamais, je ne pronostiquerais un succès des Verts. Contre eux, si j'avais pu marquer… je ne t'explique pas le bonheur. »

Monaco - OM
« Marseille à Monaco. Les Marseillais ont envie de nous rattraper. C'est plutôt sympa de pronostiquer l'OM. D'une façon générale, ce loto peut rapporter gros ».