masculins / Culture Club

Bertrand Traoré : « Rejouer au Groupama Stadium donne vraiment très envie »

Publié le 02 août 2017 à 19:15 par SC

Le nouvel attaquant lyonnais était l'invité de Culture Club ce mercredi. Bertrand Traoré a notamment évoqué ses premières semaines sous les couleurs olympiennes, la préparation ou encore le début du championnat.

La reprise 

« Tout se passe bien. On a bien repris. Je suis impatient de rejouer et retrouver la compétition. Le début du championnat se rapproche. Il faut se préparer physiquement et mentalement. On est déjà dans le match. Il faut retrouver les automatismes. C’est important de bien commencer. On va grandir au fil des matchs ». 

L’OL et son stade 

« Ça donne envie de jouer dans ce stade tous les week-ends. Avec mes anciens coéquipiers de l’Ajax, on s’était dit que l’OL avait un magnifique stade lorsqu’on était venus pour la Ligue Europa. L’ambiance était au rendez-vous… L’OL est un grand club avec une histoire. Il y a de très grands joueurs qui sont passés ici. » 

Le choix du numéro 10 

« Quand je suis arrivé, j’ai vu que le numéro 10 était libre. Je me suis dit pourquoi pas le prendre. J’ai porté ce numéro aussi en équipes de jeunes et aussi quelques fois avec la sélection lorsqu’Alain était absent. Je ne viens pas ici pour remplacer Alex Lacazette. Il a fait quelque chose de grand ici. J’ai beaucoup de respect et d’estime pour lui. Je suis là pour apporter ce que je sais faire... Nabil Fekir est un très grand joueur. C’est un plaisir de jouer à ses côtés. J’espère qu’on va faire de belles choses ensemble.  »

traoré

Son doublé face à l’OL avec l’Ajax 

« Je me rappelle de ce moment. C’était un match très important pour nous. On avait une équipe très jeune. C’était un rêve pour nous de jouer la finale. On a eu la chance de se qualifier même si ça ne s’est pas très bien passé ensuite. C’est un très bon souvenir, l’un des meilleurs de ma carrière… J’étais préparé mentalement. Je savais que l’équipe comptait sur moi. Je devais donner le meilleur de moi-même… Avant la double confrontation, je savais que l’OL avait de l’intérêt pour moi. Mais le plus important pour moi était de me qualifier et se focaliser sur le match. Je n’ai pensé qu’à ça. » 

Ta relation avec Bakary Koné 

« Je l’ai eu au téléphone il y a quelques jours. C’est un leader de vestiaire. C’est un des grands frères de la sélection du Burkina-Faso. On a parlé du club ensemble, il m’a donné des conseils et ne m’en a dit que du positif. » 

Une pensée pour Abdelhak Nouri 

« C’est vraiment triste. Il avait une très bonne hygiène de vie, il est respectueux et un très bon joueur. Je ne sais pas expliquer ce que je ressens… C’est vraiment dur. On a partagé le même vestiaire jusqu’il y a encore quelques semaines encore. »