masculins / OL - Bordeaux

Besoin de points !

Publié le 03 février 2016 à 15:00 par R.B

Inquiétant, l’OL continue de patiner sur le plan comptable... les Girondins, eux, sont invaincus depuis la 16ème journée... Après la défaite à Bastia, les partenaires de Maxime Gonalons n’ont vraiment pas le choix...

Depuis 7 journées, la trajectoire de l’OL est inversement proportionnelle à celle des Girondins. 4ème avec 26 points au soir de la 16ème journée, l’OL est descendu à la 11ème place avec 30 points. Une misère malgré les améliorations constatées depuis la reprise en janvier... Le club du président Triaud occupait une peu flatteuse 17ème position début décembre après une défaite à Bastia (0 à 1). Il se retrouve avant son déplacement à Lyon à la 7ème place avec 33 unités, soit une moyenne de 2,1 points en 7 rencontres... L’OL n’arrive pas à prendre des points, à enchainer après un rare résultat positif. Les Bordelais sont dans une tout autre dynamique. Inquiétant d’un côté ; prometteur de l’autre.

Même si lors de la dernière journée, les deux compagnons de podium (AS Monaco et OGCN) de l’infernal PSG ont chuté et n’ont pas accru leur avance, l’urgence semble de mise pour cet OL qui n’arrive pas à concrétiser ses différentes dominations parfois sans partage. Le temps passe, le compteur points stagne et si les ambitions sont toujours présentes, il faudra bien que cela change, sinon gare à la déception.

Le groupe girondin  est donc en pleine bourre en championnat. Et pourtant Carrasso a rejoint Sertic à l’infirmerie avec un billet longue durée. Saivet et Kharzi, deux pièces majeures, ont « filé à l’anglaise pendant le mercato ». D’autres départs avant le gong final ? A voir... en ce qui concerne Sané et Diabaté. Heureusement Willy Sagnol bénéficie de nouveaux apports comme ceux de Vada, Ounas... Plasil a retrouvé des couleurs... Bernardoni, l’ancien gardien troyen, est arrivé en Gironde pour épauler ou concurrencer Prior. Ce groupe peut lorgner un peu plus vers le podium à portée de main après la leçon filée aux Rennais ; succès 4 à 0.

De l’esthétique au productif, telle pourrait être la mission des Olympiens mercredi soir. Si les deux sont au rendez-vous... tant mieux. Mais le premier sans le second plongerait le septuple champion de France dans de sacrés tourments avant un déplacement a priori compliqué à Angers. Quatre jours après Bastia, Bruno Genesio sera peut-être tenté de modifier son onze de départ. Il a quasiment tout son monde à disposition. Cela permet des choix notamment au milieu mais aussi dans les autres lignes. L’OL encaisse peu de buts depuis le début janvier (4 buts en 4 journées) mais il ne marque pas assez, voire pas du tout. A l’exception des quatre buts face à l’ESTAC, un seul but contre l’OM ! Trouver le chemin des filets adverses Messieurs...

Inutile de s’attarder sur l’importance de ce match face aux Girondins concurrents directs aux places européennes. Dans sa citadelle souhaitée imprenable, l’OL est dos au mur. C’est dans ces moments délicats que l’on voit le caractère d’un groupe, sa capacité de réaction. Pour l’instant le regard des Lyonnais est toujours tourné vers l’avant... et il faut que cela dure malgré la venue de ce client qui l’avait martyrisé au match aller.

Sur le même thème