masculins / Point presse

« Bien terminer l'année 2010 »

Publié le 15 décembre 2010 à 13:20 par DC

L'attaquant argentin Lisandro Lopez a livré sa deuxième conférence de presse depuis le début de saison, juste après la séance du jour. Extraits...

La forme du moment...
Disons que l'on a récupéré le terrain perdu. On s'améliore pour bien terminer l'année 2010. J'ai récupéré la forme physique, je me sens mieux sur le terrain. A titre personnel tout va bien, mais l'important c'est la forme de l'équipe. Je vis bien mon retour en grâce. Quand ca va bien, on a envie de poursuivre les belles performances.

Son poste actuel, sa complicité avec Bafé...
Cela me pousse parfois à aller plus en arrière pour récupérer la balle. Cela demande plus de travail défensif, physique. Mais c'est vrai que j'ai plus de possibilités à ce poste d'ailier gauche. Bafé, c'est un joueur avec qui j'aime bien partager l'initiative de l'attaque. Il a de grandes qualités pour l'équipe, il protège très bien la balle, et cause des problèmes à la défense adverse. En attirant les défenseurs, il crée des espaces pour nous autres.

La remontée au classement...
La recette c'est tout simplement le travail, le sérieux. On travaille bien, on ne se décourage pas. Il reste des choses à améliorer, mais avec le temps l'équipe fait moins d'erreurs et elle va mieux. La raison est collective, et non individuelle. C'est la clé de la série sans défaite que nous connaissons, le travail.

Son caractère...
Par moment j'ai des réactions un peu caractérielles. Mais je me sens tout à fait à l'aise avec l'équipe. De toute façon je suis comme cela depuis que je suis né (rires). J'ai des dialogues avec l'entraîneur et avec mes partenaires, mais jamais je n'élève la voix. C'est sur que je n'aime pas sortir, mais je n'avais rien contre l'entraîneur quand je sortais avec déception (notamment contre Paris). C'était davantage après moi que j'en avais, car je savais que j'aurai pu donner plus sur le terrain. Ma personnalité est toujours la même, que les résultats suivent ou pas. Après, c'est sur qu'avec la série actuelle, nous avons plus de confiance, que ce soit personnellement, ou au niveau du groupe.

Le match de Marseille...
Il va se jouer à onze contre onze (sourire). Ce match est important pour le moral, mais il n'est pas décisif pour le titre. Il y a toujours trois points à la clé. Lucho? On ne va pas s'appeler avant le match. On n'a pas grand chose en commun. Après c'est un bon joueur, qui manie très bien le ballon. C'est un joueur intelligent, qui voit bien le jeu.

La sélection argentine...
C'est difficile de répondre. Il y a eu un changement d'entraîneur. Je n'ai eu aucun contact avec ce nouvel entraîneur. Si j'avais des contacts avec lui et si je suis en forme, j'aurai plus de possibilités. Bien sur j'ai envie, mais il faut qu'il m'appelle.

Le tirage de la LDC...
A partir de maintenant, toutes les équipes sont plus ou moins difficiles. Il faut gagner pour passer au tour suivant. Je n'ai pas de préférence.

Sur le même thème