masculins / Rétrospective

Bilan OL : le mois de décembre

Publié le 14 juin 2013 à 10:03 par SC

Décembre, le mois des chocs : Paris, Saint-Etienne, Montpellier ou encore Nice se trouvaient sur la route des lyonnais, avant la trêve et des vacances bien méritées…Quatre victoires, dont une prestigieuse à Geoffroy-Guichard…

 Après avoir conclu le mois précédent en boulet de canon face à Marseille, les Lyonnais retournaient au combat pour ce premier jour de décembre, et pas face à n’importe quel adversaire…c’est Montpellier, le champion en titre, qui se présentait dans un Stade de Gerland qui fêtait joliment les 25 ans des Bad Gones. Et les joueurs ont offert un joli cadeau d’anniversaire à leurs supporters avec une précieuse victoire, obtenue grâce au 10ème but de Gomis en L1, envoyée sur orbite au millimètre par Grenier. Ce dernier, qui composait avec Gonalons et Malbranque ce milieu de terrain si performant depuis le début de la saison, était tout près de loger un missile de plus de 25 mètres dans la lucarne…de bon augure pour la suite.

Petite parenthèse européenne dans un mois de décembre marqué par les cinq matchs importants de championnat… l’occasion pour Garde de faire tourner son effectif, faire souffler ses titulaires et permettre à 8 jeunes pousses lyonnaises, dont Zeffane, Sarr, buteur, et Martial qui débutaient en Pro, de se mettre en évidence avec ce succès rafraichissant 2 à 0 face à l’Hapoel, dans un 200ème match européen sans enjeu. Avec cette revue d’effectif, l’entraîneur lyonnais avait vu juste…surtout à 72h du 105ème derby.

Malgré la sortie sur blessure d’un Grenier en larmes et de l’expulsion de Dabo, l’OL a parfaitement géré ce rendez-vous si particulier, en allant chercher dans le Chaudron une 5ème victoire de rang contre Saint-Etienne. Le bourreau des Verts et de Ruffier se nommait Bastos, auteur d’un coup de fusil sur coup-franc, lui qui, avec 4 buts sur 8 frappes, ne ratait que très rarement sa cible. C’était le premier succès de la saison en championnat après un match européen. Une semaine plus tard, Bastos récidivait…il égalisait à Gerland face à Nancy, qui était à quelques minutes de créer l’exploit. C’était le 100ème match de Lisandro en Ligue 1.

  Dans un duel au sommet, les Lyonnais se déplaçaient au Parc des Princes, avec pour enjeu le trône de leader. L’objectif de l’OL était de conserver sa première place,  Garde composant une défense à cinq joueurs avec trois centraux et Bastos sur le côté gauche. Cela ne sera pas suffisant pour empêcher les Parisiens d’inscrire l’unique but de la rencontre et de chiper dans le même temps la première place, grâce à une meilleure différence de buts.

Pour conclure le mois de décembre en beauté et partir en vacances sur une bonne note, les Lyonnais devaient battre Nice. Chose faite, qui plus est avec la manière. Réveillère a inscrit son cinquième but en Ligue 1, tandis que Lovren recevait un carton rouge pour la deuxième fois de la saison. Gerland était à la fête avec cette victoire 3 à 0, qui permettait à l’OL de rester dans le wagon de tête, occupé par Paris et Marseille, tous les trois avec le même nombre de points…Avec une moyenne de deux points par match pour cette phase aller et un objectif dans les cordes, les Lyonnais obtenaient un repos bien mérité.

Sur le même thème