masculins / Rétrospective

Bilan OL : le mois de février

Publié le 16 juin 2013 à 08:32 par SC

Un mois de février en dents de scie…Deux claques en championnat et une élimination imméritée en Europa League…Deux belles victoires en championnat pour continuer de croire au titre…

 Début février, c’était le moment de faire le bilan d’un mercato hivernal mouvementé. Bastos, qui avait marqué des buts importants dans la première partie de saison, avait été prêté au club allemand de Schalke 04. Pour le suppléer sur le flanc gauche lors du match à Ajaccio, Ghezzal avait été choisi. Il offrait  un centre millimétré pour Lacazette, qui concluait d’une superbe reprise de volée, tout en équilibre. La défense, quant à elle, tenait sur un fil…avant de craquer par trois fois. Lovren était exclu pour la troisième fois de la saison…signe de beaucoup d’errances défensives, un match à oublier…

Mais, lors du match suivant face au LOSC, les lillois allaient se faire un plaisir de le leur rappeler…et l’addition aurait pu être davantage corsée. Après avoir été menés 3 à 0, Lisandro transforme un pénalty… trop peu pour occulter un début de mois très poussif. Mettre de côté le championnat et se projeter avec ambition vers un nouveau défi, celui de l’Europa League…tel était l’objectif avant le déplacement à Londres.

Et face à Tottenham, les Lyonnais n’ont pas été ridicules… bien au contraire, ils ont fait douter les hôtes de White Hart Lane jusqu’au bout. Pourtant, deux coups de patte de Bale dans les temps additionnels de chacune des deux périodes infligeaient à l’OL une troisième défaite de rang. Mais entre-temps, Umtiti avait inscrit un but…et quel but ! Une demi-volée de l’angle gauche de la surface catapultée dans la lucarne de droite. Une merveille aussi pure que précieuse…l’espoir était encore permis.

Après ce match mi-figue mi-raisin, la défaite mais du beau jeu, les Lyonnais se déplaçaient en Gironde…et ils n’ont pas fait le voyage pour rien. Deux buts d’un Grenier qui revenait en forme, un missile de Fofana et un but de Lacazette dans la musette des bordelais…pour un succès 4 à 0, qui permettait à l’OL de se relancer dans la course au titre, avec en ligne de mire le PSG à 3 points, et de faire le plein de confiance pour le match retour contre Tottenham.


A Gerland, Lyon recevait les londoniens, ses bourreaux de la semaine d’avant. Après un début de match dominé par les Gones, Gonalons concrétisait avec un nouveau but face aux Anglais, après celui marqué à Liverpool…un but qui qualifiait l’OL en 1/8èmes de finale de l’Europa League. Enfin, c‘était ce que l’on croyait. Mais, une période dure plus de 45 minutes et un match plus de 90 minutes…les Lyonnais n’ont pas retenu la leçon du match aller et se sont fait punir sur une frappe de Dembélé dans les derniers instants. Cruel scénario, les dernières minutes auront été fatales…

Eliminés de toutes les coupes, seul le championnat pouvait réchauffer le cœur des Lyonnais. Mais dans un froid de canard, c’étaient les Merlus qui glaçaient encore un peu plus le Stade de Gerland. La machine lyonnaise se dégrippa. Lisandro inscrivait son 79ème but sous les couleurs rouge et bleu, devenant ainsi le 8ème meilleur buteur de l’Histoire du club. Ghezzal n’en était pas encore là, il s’offrait son premier but en L1 et Mvuemba son premier avec l’OL, qui plus est face à son ancien club. La victoire était scellée et permettait aux Lyonnais de maintenir la pression sur le PSG, dans un championnat qui était désormais l’unique défi.

Sur le même thème