masculins / Rétrospective

Bilan OL : le mois de mars

Publié le 17 juin 2013 à 16:54 par SC

Avec deux points engrangés en quatre matchs, le mois de mars ne fût pas prolifique pour l’OL…Conséquence au classement, le titre s’envolait et la deuxième place était perdue au profit de Marseille…La troisième place était elle aussi menacée...

L’OL débutait son mois de mars sur une pelouse qui n’en était plus une…dans ces conditions, difficile de produire du jeu. A Brest, pas le temps de s’adapter au terrain et à ces faux rebonds que les Lyonnais étaient déjà menés au score. Ils s’en remettaient alors à Makonda, le défenseur brestois, pour égaliser dans un match où ils auraient pu ramener les trois points de la victoire, s’ils avaient eu plus de réussite et fait preuve de plus de précision dans le dernier geste…à l’image de Gomis, qui n’avait plus marqué depuis le 25 janvier. A trois points du leader avant cette 27ème journée, Lyon ratait en Bretagne une belle occasion de revenir sur le leader.

 Avec ces deux points perdus, Lyon devait réagir. Pour cela, il recevait le troisième du classement à savoir l’OM, qui pouvait revenir à hauteur en cas de victoire dans un match au sommet qui s’annonçait explosif. Après le feu d’artifice du match aller au Vélodrome, le retour de cet Olympico ne fût qu’un pétard mouillé. Les défenses de chaque équipe éteignaient les rares étincelles offensives. Résultat, aucun but inscrit et statu quo au classement…excepté les Parisiens qui reprenaient deux nouveaux points d’avance sur son dauphin. Si les Gones voulaient croire encore au titre, ils n’avaient plus le choix, il fallait retrouver la victoire au plus vite.

Mais, le déplacement à Bastia, qui ne s’annonçait pas de tout repos, fût une terrible déconvenue. Quatre buts encaissés…quatre contres meurtriers. L’OL, coupable d’autant d’errances défensives, ne pouvait espérer mieux. La Corse n’aura décidément pas réussi aux Lyonnais cette saison…deux voyages, 7 buts encaissés dans les bagages. Devant, les Parisiens avaient désormais 5 longueurs d’avance, mais il ne fallait pas oublier ce qu’il se passait derrière, avec une menace qui se faisait de plus en plus pressante, l’OM était à 2 points et Saint-Etienne à 4.

 La réception de Sochaux, un mal classé, apparaissait donc comme une belle occasion de retrouver la victoire, que l’OL n’avait plus connu depuis trois matchs. Mais, une semaine après le fiasco corse, les lyonnais n’avaient pas corrigé leurs défauts. Conséquence, une nouvelle erreur défensive et un nouveau contre qui coûtaient trois nouveaux points. Une défaite qui venait conclure un mois de mars très compliqué…2 points pris sur 12 possibles. Le jeu inquiétait, une défense en difficulté et une attaque inoffensive… A 8 points du PSG, le titre, même si il n’était qu’un rêve lointain, paraissait désormais inaccessible. Pire, les Lyonnais descendaient d’une marche sur le podium, le pire classement depuis la 9ème journée, devancés par Marseille, et voyaient les Stéphanois revenir à trois points. Un mois de mars à oublier pour se relancer au plus vite dans le sprint final.

Sur le même thème