masculins / CAN 2006

Bonne entame de Can pour les "Senef"

Publié le 24 janvier 2006 à 11:04 par BV

Quelle équipe succèdera à la Tunisie au palmarès de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ? Vainqueur de la précédente édition, l’équipe de Roger Lemerre visera le doublé mais devrait rencontrer une opposition farouche tant les prétendants à la victoire finale ne manquent pas.

Cameroun, Côte d’Ivoire, Maroc, Sénégal, Nigeria ou encore le pays organisateur l’Egypte, chercheront à remporter une épreuve dont le plateau 2006 en fait l’une des éditions les plus relevées.
Le premier tour a déjà mis en lumière les principales étoiles du foot africain dont la plupart évoluent dans les championnats européens. Eto’o, Drogba, Kalou, Martins ou encore Chamakh devraient ainsi être les principaux animateurs d’une CAN 2006 qu’on annonce somptueuse.
Au terme de la première journée, la situation est identique dans tous les groupes avec deux équipes à 3 points et déjà l’obligation pour celles n’ayant pas encore remporté de match de s’imposer sous peine de voir leurs chances de poursuivre réduites à néant. Dans les rangs des vainqueurs l’Egypte, la Cote d’Ivoire, la Tunisie, le Cameroun, le Nigéria ou encore le Sénégal de Lamine Diatta, seul Lyonnais à participer à l’épreuve africaine.
Hier, les lions de la Téranga se sont imposés 2 à 0 aux dépens du Zimbabwe. Après leur parcours décevant en Tunisie (quart de finale) les animateurs africains de la coupe du monde 2002 tenteront de redorer une image fortement écornée par une non qualification pour le mondial allemand. Titulaire en défense centrale, Lamine Diatta a livré une prestation solide face à l’ancien Auxerrois Benjani. L’homme du match, Henri Camara, est également un ancien pensionnaire du championnat de France. Après l’ouverture du score à la 60e minute de jeu, l’ancien Sedanais réalise une « Govou » inversée (petit pont suivi d’un grand pont) pour offrir une passe décisive à Ba (81e).
Prochain rendez vous pour les "Senef" vendredi 27 janvier à 16h15 contre le Ghana privé de Mickaël Essien.