masculins / Bordeaux 0 - OL 0

Bordeaux - OL: Un match nul équitable...

Publié le 11 décembre 2004 à 22:00 par R.B

[IMG2935L]Un match entre costauds qui s'est terminé par un score nul 0 à 0. Lyonnais et Bordelais ont eu quelques occasions de buts sans conclure. Un bon point pour les uns et les autres, même si L'OL n'est toujours pas champion d'automne et si Lille, Monaco et Auxerre ont repris 2 points aux Gones en s'imposant tous les 3...

A Bordeaux, stade Chaban-Delmas, Bordeaux 0 OL 0 (mi-temps : 0 à 0); temps : froid; pelouse : souple; spectateurs : 31 000 ; arbitre : M. Gilles Veissière (Méditerranée).



Bordeaux : Ramé (cap)- Jurietti, Planus, Kapsis, Rool, Mavuba, Cohade, Francia (puis Thiago 75ème), Faubert, Darcheville (puis Bugnet 85ème), Uche.



OL : Puydebois – Réveillère, Cris, Diatta, Berthod (puis Bergougnoux 80ème), Essien, Diarra, Juninho, Govou (cap) (puis Nilmar 75ème), Wiltord (puis Frau 65ème), Malouda.



Carton jaune : pour l'OL, Berthod (80ème)



Le danger qui guette l'OL cette saison s'appelle la banalisation de sa réussite! Tout semblant si naturel que l'on pourrait en oublier que rien n'est acquis avant de l'avoir fait…Avec les cadres… des blessés… en s'appuyant sur les jeunes… le carrosse olympien trace sa route, évite les ornières en regardant toujours devant lui et de plus en plus loin. Ce plus qu'hier… moins que demain n'est pas le fruit du hasard. Il existe désormais une mentalité lyonnaise de la gagne bien différente de celle qui consiste à ne pas perdre.



72h après la fête des lumières contre Prague, Hima, Truchet, Idangar, Jaccard se sont retrouvés, dans le froid et devant une centaine de spectateurs, sur le terrain n° 10 de la Plaine des Jeux avec le groupe CFA opposé à Forbach (succès 1 à 0) autrefois pensionnaire de 2ème division. De l'Europe médiatique au 4ème niveau français, il y a un fossé dans lequel il ne faut pas tomber… de déception, de facilité. Tel fut le message de Paul Le Guen vendredi en donnant la liste des 17 en partance pour la Gironde. L'OL est un groupe ; il compte désormais plus que jamais sur l'ensemble de ses forces… connues ou en devenir.



Après cette pensée… direction Bordeaux. Bordeaux à l'honneur vendredi soir dans la superbe émission Thalassa, attend ces champions invaincus dans l'Hexagone. Des Girondins amoindris par les absences de Riera, Laslandes, Chamakh, Jemmali, Meriem; des Girondins ambitieux cependant… au point de vouloir capturer ce superbe Lyon. Les supporters bordelais sont donc venus en nombre pour voir la chute du champion. Logique… Les Lyonnais ont pris vendredi la direction du Sud Ouest, sûrs de leurs forces mais méfiants. Ajaccio, Istres, Paris ou Bordeaux… même combat ! Certes les internationaux Cris, Govou, Juninho, Wiltord sont de retour. Et alors ! Peut-on prévoir les 90 minutes à venir ? Non, bien évidemment… mais la force est en eux. Elle repousse la fatigue mentale et physique ; elle suscite des envies. Place ensuite aux qualités individuelles et collectives. Et là, il n'y a pas beaucoup de concurrence en France !



Pour la quatrième fois de la saison, le célèbre Gilles Veissière va arbitrer les Olympiens. Les 3 fois précédentes, les Gones ont quitté la pelouse sur un succès. Heureux présage… on le souhaite. Paul le Guen a composé un 11 de départ attendu. Les cadres, valides, sont donc tous présents et certains sont même reposés. Chez les Marine, place à la jeunesse avec Faubert, Uche, Cohade… 4 minutes d'observation avant que les Lyonnais ne se créent la première véritable occasion de but sur une balle en profondeur de Wiltord à destination de Govou, le capitaine blanc enclenche le turbo et adresse un centre mal repoussé par les locaux ; Malouda met en retrait pour la frappe du gauche d'Essien sur le poteau ! Francia réplique hors de la surface en cadrant un tir du gauche sans danger pour Puydebois. Les champions de France s'appliquent à faire tourner le ballon mais il y a peu d'espaces pour trouver des solutions. Govou réussit un truc ahurissant sur son côté droit (20ème) en résistant à 3 défenseurs… malheureusement Wiltord était « off side ». Des travaux d'approche et une nouvelle fois Govou en accélération pour un débordement, un centre sans conclusion (30ème) ; le contre locale sème la panique chez les blancs en raison d'une mésentente initiée par Diarra. Les Girondins gênent collectivement les intentions olympiennes en y mettant énormément d'énergie dans toutes les zones du terrain ; ils récupèrent de nombreuses munitions aidés par quelques imprécisions adverses. En revanche sur un centre de Rool, Faubert allume une reprise dégagée sur sa ligne par Diatta (37ème) ; puis Darcheville balance un missile juste à côté de la lucarne de Puydebois (38ème). Ces Bordelais bousculent maintenant les hommes de Paul Le Guen sans danger toutefois pour le tableau d'affichage à la mi-temps.



Les locaux ont-ils été en surrégime et vont-ils faiblir en seconde période ? Les partenaires de Govou auront-ils la volonté de débloquer la situation avec le coaching certainement de Paul Le Guen en fin de rencontre ? Attendons… Cela démarre à 100 à l'heure avec un débordement de Faubert capté par Puydebois. Govou réplique par une série de grands ponts et un centre sans destinataire. Une accélération de Darcheville tombe heureusement sur l'excellent Cris. L'OL subit, sans plier. 1 heure de jeu et toujours rien de fait. Les espaces s'ouvrent enfin et on croit au but sur un rush d'Essien qui lance Frau. La balle piquée de l'ancien sochalien est dégagée à 50cm de la ligne bleue par le retour désespéré de Kapsis (69ème) ! Réveillère se fait la valise côté droit avant de vendanger son centre. Incontestablement, les locaux ont baissé de pied ; cependant, Berthod prend un jaune et sur le coup franc, Puydebois sort l'arrêt de la soirée sur une tête d'Uche (81ème). Bergougnoux est entré en jeu à la place de Berthod, Malouda descendant à sa place. Cela commençait à sentir le 0 à 0 satisfaisant pour les 2 formations… alors que Cris perdait un ballon chaud dans sa surface de r�paration dans le temps additionnel. 0 à 0 au final entre ces 2 solides formations. L'OL reste invaincu en ayant mélangé de bonnes séquences, des occasions de but et des moments un peu difficiles. C'est toujours un bon point de pris… Et Lille en s'imposant revient à 3 points… Monaco et Auxerre à 9 points. Pour le titre de champion d'automne, il faudra attendre la 19ème journée.







Statistiques



Corners pour Bordeaux : 4

Corners pour l'OL : 0

Hors jeu pour Bordeaux : 2

Hors jeu pour l'OL : 10

Coups francs pour Bordeaux : 12

Coups francs pour l'OL : 13

Tirs cadrés pour Bordeaux : 4

Tirs cadrés pour l'OL : 1

Tirs non cadrés pour Bordeaux : 6

Tirs non cadrés pour l'OL : 3

Puydebois arrêts : 8

Puydebois arrêts décisifs : 1



R.B

Sur le même thème