masculins / OL - Auxerre

« Boum »... toujours debout

Publié le 05 mai 2010 à 10:31 par R.B

Le défenseur central international est longtemps resté à l’infirmerie cette saison qu’il a fréquentée à plusieurs reprises. Il est revenu à chaque fois avec toujours le même niveau d’exigence et beaucoup d’ambitions pour le groupe comme pour lui…

Le roc « Boum » s’est effrité plusieurs fois cette saison. Les adducteurs puis le mollet l’ont mis en effet à terre à quatre reprises avec une longue période d’indisponibilité de la fin août à presque la fin novembre. A chaque fois, il est revenu pour s’imposer aux côtés de Cris. Il a donc enchainé les rencontres jusqu’à ce problème au mollet enduré à Madrid. Soins, remise en condition, compétition avant de rechuter à Bordeaux lors du match retour de LDC. Pas question d’abdiquer. « Réparé », il a de nouveau chaussé ses crampons à l’occasion de la venue à Gerland du Bayern. Plus question cependant de prendre des risques. Claude Puel l’a laissé sur le banc à Montpellier. « Il faudra être intelligent, c’est-à-dire prudent par rapport aux enchaînements de matchs… ».


Presque pas de faute
et un seul carton

jaune en 27 rencontres

cette saison !

« Boum », ce n’est ni un homme, ni un joueur comme les autres. Il ne laisse jamais indifférent dans son comportement sur les pelouses et en dehors. A chaque retour, il exprime, par exemple, souvent son bonheur, ses ambitions sans les cacher. « Mon objectif personnel est lié au collectif, donc de participer activement à la bonne fin de saison du club et puis bien évidemment d’être dans le groupe des 23 pour la Coupe du Monde en étant performant si je joues, en participant activement à la vie du groupe que je joues ou non… ». Son gabarit, son intelligence, son assurance, sa prestance, son élégance, ses valeurs affichées le mettent souvent sur le devant de la scène. En match, il se fait muraille d’une détente, d’une jambe, d’un marquage  approprié, d’une course agressive. Le tout proprement. Presque pas de fautes et un seul carton jaune en 27 rencontres cette saison !


Un exemple de
ténacité dans le bonheur comme dans la difficulté

Sur le banc dans l’Hérault, Jean-Alain va-t-il retrouver son poste ce mercredi face à Auxerre ? A l’aller il avait marqué un superbe but du talon  sur un centre de Delgado ; un but d’attaquant à l’affût d’un  bon coup. Son sixième but en L1. Lui l’ancien icaunais devait se souvenir que dans la même cage du stade de l’Abbé-Deschamps, il avait inscrit un but à Grégory Coupet lors d’une défaite auxerroise 2 à 1. C’était en février 2004.

Le temps a passé depuis ce 13 mars 98, jour de ses débuts en L1… A 30 ans, le natif de Douala a disputé 230 matchs de L1, évolué en Ecosse, en Angleterre, en Italie. Il est à l’OL depuis janvier 2008, arrivé notamment pour suppléer la blessure de Cléber Anderson. Il a récemment avoué son attachement au club quel que soit l’issue de cet exercice en espérant certainement retrouver la plus belle des scènes européennes où il a livré lors de cette saison ses deux plus abouties prestations contre le Real Madrid à Gerland et face à Bordeaux en Gironde.

« Boum » toujours débout. Un exemple de ténacité dans le bonheur comme dans la difficulté. Un joueur, un homme qui avance.


Extrait de La Tribune OL / Auxerre à télécharger en intégralité ici

Sur le même thème