masculins / PSG - OL

Bruno Genesio : « Ce n'est pas plus mal d'enchaîner tout de suite à Paris »

Publié le 18 mars 2017 à 15:12 par SC

Le coach lyonnais s'est présenté en salle de presse pour évoquer la qualification européenne et le dernier rendez-vous avant la rêve, un choc sur la pelouse du PSG.

Point santé 

« Emanuel Mammana est forfait suite à sa blessure au genou. Il a une douleur au ménisque. Il n’est pas rétabli. Nicolas Nkoulou est suspendu. Tout le reste du groupe est opérationnel. Je compte beaucoup sur la dynamique pour compenser un manque de fraîcheur. Nos joueurs sont bien préparés pour jouer tous les trois jours et on a fait une grosse rotation contre Toulouse. Il y aura des changements demain mais pas autant que la dernière fois. Nabil Fekir jouera. Ses deux rentrées face à Rome ont été décisives. » 

La qualification face à la Roma 

« On est contents d’avoir réussi à éliminer une des meilleures équipes de la compétition. Il faut vite se replonger car on a un gros match en championnat et ce n’est pas plus mal. Ça nous évite une décompression. C’est toujours bien d’être dans une bonne dynamique dans les deux compétitions. Peu de gens nous pensaient capables de sortir vainqueur de cette double confrontation. Tout est remis en question d’un match à l’autre donc on est satisfaits mais on sait que le plus dur nous attend. » 

 Besiktas en 1/4 de finale 

« C’est bien d’affronter une bonne équipe. Tout le monde nous voit désormais comme un favori. Si on était tombés sur une plus faible équipe, il y aurait eu un risque d’un sentiment de supériorité. Ce sera un long voyage en Turquie pour le match retour et en ce sens, c’est un mauvais tirage. On aurait préféré jouer le second match au Parc OL. Il y aura une grosse ambiance à Istanbul. C’est aussi dans ce genre de matchs qu’on voit le caractère des joueurs. » 

L’aventure Ligue Europa 

« On a l’ambition d’aller au bout. Ce sont des matchs qui font grandir une équipe. On a des joueurs très jeunes, avec peu d’expérience européenne. Ça donne confiance. Avoir éliminé la Roma ne nous donne pas un rôle de favori. Le match de jeudi peut nous servir pour celui de demain. »

Le bon moment pour jouer Paris ? 

« Au PSG, ce sont des grands joueurs, qui ont cette faculté à rebondir. Ils ont eu toute la semaine pour préparer ce match. On a laissé beaucoup de forces physique et mentales jeudi car ce match face à Rome était au-dessus en termes d’intensité. Il n’y a jamais de bon moment pour prendre Paris. On a des forces à faire valoir, des convictions face à une équipe intraitable à domicile. C’est une bonne chose de les jouer tout de suite. Ça nous permet de garder tout le groupe concerné. Il faut absolument gagner pour rester dans la course au podium. » 

Mouctar Diakhaby 

« Il est étonnant dans sa faculté à s’adapter au niveau. Il a encore des progrès à faire mais c’est normal car il vient d’avoir 20 ans. Ça montre le travail de notre centre de formation. Il a beaucoup de détachement. C’est une force car ça lui enlève de la pression mais il doit aussi faire des efforts dans sa concentration. Il est dangereux sur les coups de pied arrêtés et on a vu que c’était important dans les matchs de haut-niveau. » 

Les apports de Memphis 

« Il apporte beaucoup de joie, d’insouciance. Il s’est très vite intégré par sa joie de jouer au foot. C’est une bonne chose sa sélection. On ne s’attendait peut-être pas à qu’il atteigne ce niveau aussi vite. Il a profité de la dynamique de l’équipe. »

Sur le même thème