masculins / Toulouse - OL

TFC-OL : la conférence de presse de Bruno Genesio

Publié le 28 octobre 2016 à 11:59 par SC

L’entraîneur lyonnais était devant la presse quelques minutes après la séance de veille de match.

Point santé

« Christophe Jallet continue sa reprise. Son protocole se passe plutôt bien. Il le termine aujourd’hui. Il commence à enchaîner des efforts avec presque la totalité de son poids. Les signaux sont positifs mais il faut rester vigilant. Mathieu Valbuena est immobilisé pendant 15 jours. »

L’objectif de 31 points à la trêve

« C’est faisable. Il faut prendre 2 points par match en moyenne, c’est le parcours d’un prétendant aux premières places. On a l’effectif pour le faire. Il faut mettre tous les ingrédients. On a tous envie de s’en sortir et d’atteindre l’objectif que le président a fixé. »

Le match à Toulouse

« On joue encore une équipe mieux classée que nous. On est les derniers à les avoir battus chez eux. Je me souviens de tous les ingrédients qu’on avait mis pour le faire. C’est une équipe qui ne lâche rien. Les ingrédients ? Courir, sauter, gagner des duels, combattre… et ensuite jouer. On doit se battre avant de jouer. Gagner là-bas serait un acte fondateur. On l’attend tous et on en a besoin. Il nous manque un match référence. La dynamique est importante à quelques jours du match de Ligue des Champions. »

La défaite face à Guingamp

« On a fait preuve d’immaturité, d’impatience et d’inconstance. Ça part d’un bon sentiment, de vouloir mettre le deuxième but, mais on a galvaudé certains fondamentaux et principes de jeu. On a été sanctionnés.  »

Le niveau des joueurs

« Je ne suis pas là pour critiquer les joueurs en externe. Je le fais chaque jour, positivement ou négativement, avec eux. A vous de faire l’évaluation de chacun de votre côté… On doit travailler et se taire. On n’est pas à notre niveau. Tout le monde doit faire mieux… On a aussi un problème de confiance où chaque grain de sable nous déstabilise… Je suis prêt à faire des choix très forts... Je ne me sens pas en danger, je ne me pose pas ce genre de questions. C’est un métier où il faut accepter d’être critiqué, d’être sur la sellette. Le président m’a montré qu’il avait confiance en moi. »

Une baisse des ambitions dans le jeu ?

« Ça peut être une tentation mais ça serait une erreur. Si on a des difficultés défensives, c’est la responsabilité de tout le monde, même des attaquants. Offensivement, c’est la même chose. On ne peut pas dépendre que de deux joueurs… Le résultat dépend du contenu. On n’a pas réussi à avoir cette qualité de jeu sur la continuité. On ne l’a que par moment. »

Pascal Dupraz

« J’aime bien. Il a réussi à redresser cette équipe qui était morte en fin de saison. J’ai beaucoup de respect par rapport à ça. »

Sur le même thème