masculins / OL - Nice

Bruno Genesio : « On a l'obligation de se donner les moyens d’être compétitif la saison prochaine »

Publié le 18 mai 2017 à 12:00 par SC

À l'approche de la réception de Nice, au Parc OL, pour le compte de l'ultime journée de Ligue 1, le coach olympien a répondu aux questions des journalistes en salle de presse.

Point santé 

« Rafael sera forfait, car il a ressenti une douleur au genou. Max Gonalons est incertain, il a une petite pointe au fessier mais il devrait être opérationnel. On fera le point demain. » 

Les propos du président à votre sujet… 

« J’ai un contact journalier avec le président. Je n’attends pas une conférence pour savoir ce qu’il pense de moi. Mais c’est toujours agréable qu’il vous dise ce qu’il pense. Je reste concentré sur mon travail qui est de préparer le dernier match avant de se pencher sur la saison prochaine. J’aime le foot avant tout. On est dans un métier où il y a des désaccords. Il y a des choses que je ne maitrise pas. Changer ? Ce n’est pas le terme que j’emploierais. Améliorer, oui. Il y a des réflexions avec toutes les personnes qui travaillent pour définir l’effectif. » 

… et au sujet de Max Gonalons 

« Peut-être que certains joueurs ont été touchés mais je n’ai rien ressenti durant les séances. Il n’y a pas eu de relâchement et je les félicite puisque ce n’est pas facile de préparer un dernier match. Je sais que les choses rentreront dans l’ordre très rapidement. J’ai fait mon travail avec lui. Il y a des choses qui doivent rester entre nous. Il y a une possibilité pour que Max nous quitte car il n’y a pas eu de proposition. J’envisage les deux solutions. On en a déjà parlé tous les deux. » 

Les contours du nouvel effectif 

« La perte d’Alex est quelque chose de très important pour le club, pour moi car c’est un joueur majeur et que j’ai une relation très proche avec lui. Il faudra trouver le bon successeur même si on ne trouvera pas un clone. On a d’autres secteurs où on doit se renforcer et s’améliorer comme notre solidité défensive. On est bien conscients qu’il y a un chantier dans ce domaine. Cela ne concerne pas que les défenseurs et le gardien. Le président l’a dit, on investira. Il y aura beaucoup de concurrence la saison prochaine. On se doit de se donner les moyens d’être compétitif... Certains joueurs du centre sont prêts pour jouer avec nous dès la saison prochaine. Amine Gouiri, Houssem Aouar, Myziane Maolida, Alan Dzabana… font partie de ces joueurs. Je ne suis pas frileux sur les jeunes… Il y aura des discussions avec ceux qui n’ont pas ou peu joué. Mathieu Valbuena ? Il a un an de contrat et je n’ai pas d’autres infos à vous donner. »
genesio

L’avenir d’Alex Lacazette 

« Je serais très heureux pour lui et très fier s’il est appelé en équipe de France. Ce serait une récompense pour sa saison. Je ne crois pas que le fait qu’il joue en Ligue 1 soit un critère. Quand on est sélectionneur, on essaie de faire la meilleure équipe possible... Alex a une complicité avec Antoine Griezmann, ils sont complémentaires. Ils ont des qualités identiques, une qualité technique au-dessus de la moyenne, un gros volume de jeu. Si cette association voit le jour, ça sera une des meilleures lignes d’attaque en Europe… Il n’y a pas de nostalgie cette semaine. Ça sera peut-être différent samedi s’il pense que c’est son dernier match. Mais ce n’est peut-être pas le cas. » 

Le dernier match face à Nice 

« Certains ont des objectifs individuels à travers ce match. Je pense à Alex et la barre des 100 buts. Ce sont des éléments qui rentrent en ligne de compte. Notre public mérite qu’on les respecte jusqu’au bout. La saison a été difficile pour eux et pour nous… Le premier objectif est de gagner le match. » 

Le bilan de cette saison sur le plan personnel 

« Je sais que je n’ai pas tout bien fait. J’accepte les critiques mais ce qui me dérange c’est qu’il n’y ait pas de débat. Il n’y a parfois pas d’argument. Quoi que je fasse, on critique toujours mes choix. J’assume mes erreurs, comme à Saint-Etienne. Même quand je fais des choses bien, on trouve l’angle négatif pour me critiquer. J’ai appris à faire abstraction. Je ne pense pas être parano, je suis lucide. J’ai l’intime conviction et je suis motivé à 100% pour poursuivre l’aventure. Il n’y a pas de lassitude. C’est une étape dans ma carrière qui va beaucoup m’apporter… Il y a des limites qui ont été franchies par certains supporters. » 

La venue d'un directeur sportif 

« Je pense qu’on a un besoin dans ce domaine. C’est important d’avoir quelqu’un de présent à mes côtés. Il y a beaucoup de travail à faire, à anticiper d’une saison à l’autre. C’est une bonne nouvelle pour le club et pour lui… Juninho est un joueur que j’ai côtoyé. On connaît tous ses qualités. Il a fait tout ce qu’il fallait pour se former. Je n’ai aucune information sur les noms avancés. J’ai une bonne relation avec Patrick Müller. »


Sur le même thème