masculins / Peace Cup

Busan et 3 supporters lyonnais en Corée

Publié le 15 juillet 2005 à 05:44 par R.B

[IMG6243L]Entre l'installation ?Busan, les premiers pas cor?ns des joueurs lyonnais, et les sp?ialit? locales, Richard a rencontr?3 hexagones au bout du monde !<br> Voivi une nouvelle carte postale ?quelques heures du premier match de l'OL pour cette Peace Cup 2005...

Il n'a pas été difficile de trouver le sommeil jeudi soir! Au réveil, un temps gris et pluvieux enveloppait Busan et cette mer de l'Est. Le Japon est pile en face de la deuxième plus grande ville de Corée du Sud. Nous sommes au sud-est de la capitale coréenne, à 450 km. Une ville, coincée par les montagnes, qui s'étire sur des kilomètres et des kilomètres le long de la mer. La mer, qui en a fait le premier port international du pays. Cette cité semble avoir grandi trop vite. En 1950, lorsque la guerre de Corée éclate, la chute de Séoul pousse le gouvernement et des milliers d'habitants à "l'exil" dans cette ville. On parle de 800 000 personnes pour une population à l'époque de 300 000! Il y a de grandes avenues qu'il est difficile de traverser, de nombreux autos-ponts... les distances semblent infinies. En levant la tête, même si ce n'est pas l'Amérique, le ciel est encombré en altitude. Il faut bien trouver de la place pour bosser et se loger lorsque vous êtes coincé.



[IMG35985#W]



Le Grand Hôtel est en bordure de mer. Ici, on clame que l'on aime l'OL avec une banderole. Dans le hall trône une photo du groupe lyonnais qui date un peu... Une avenue à traverser pour se retrouver sur la plage. Serviables, polis, disponibles à l'extrême... c'est ce qui marque immédiatement les esprits lorsque vous côtoyez pour la première fois les Coréens, surtout quand ils sont chargés de votre sécurité. Le programme du jour des Lyonnais? Une petite promenade en front de mer, le déjeuner, la sieste, le départ au stade et il sera l'heure du premier match de la Peace Cup contre la formation d'Once Caldas. Avec 5 remplaçants autorisés à jouer, cela donnera certainement le choix à Gérard Houllier de jouer avec le degré de forme des uns et des autres, même s'il devrait faire débuter "une équipe sans surprises".





[IMG35983#W]



La promenade, vers 11h 30, a duré 30 minutes environ. Un ciel toujours gris, mais sans pluie; une atmosphère remplie d'humidité. Govou, Coupet expriment leur souhait de découvrir la cuisine locale lorsque l'emploi du temps le leur permettra... Alors que les joueurs regagnaient l'hôtel pour déjeuner, ils croisaient 3 supporters lyonnais du groupe des Hexagones, section parisienne. Yann, Romain et Raphaël sont partis de Paris depuis le 24 juin. Direction Moscou, le Transsibérien, le bateau, la Corée du Sud, le car et Busan. "Nous avions fait le pari de venir à la Peace Cup si l'OL remportait la Champions League... Nous avons decidé de venir quand même... Cela fait 3 semaines que nous sommes partis. C'est une superbe aventure. 10 000 km en train à dormir 8 nuits dans des dortoirs de 50 personnes; jouer aux cartes, boire de la vodka avec les Russes en ayant du mal à se comprendre. Une semaine au lac Baikal, puis le bateau pour arriver à Sokcho, une ville au nord-est de la Corée du Sud avant 8 heures de bus pour arriver à Busan. On repart le 26 juillet... en espérant découvrir encore plein de choses"



Ces trois inconditionnels olympiens, informaticiens à Paris, assisteront à tous les matchs de l'OL en Corée. Comment devient-on supporters du club? "En étant originaires de Lyon. J'ai vu mon premier match à Gerland, il y a déjà 25 ans... Nous faisons de nombreux déplacements tout au long des saisons" avoue Raphaël. On ne peut rester insensible devant un tel amour du maillot lié aussi au plaisir des découvertes.



En se promenant, nous avons découvert les premiers particularismes du pays. La circulation tellememt dense... des petits écoliers qui font un cours de gym sur la plage... un parc avec des marchands de tout et ces restaurants, styles gargotes avec des aquariums où vous pouvez voir les poissons que vous pourrez manger, si vivants, qu'ils vous en donnent l'envie.



[IMG35984#W]



En parlant de nourriture, au Mac Do du coin, un photographe français a découvert qu'il était en train de croquer dans de la viande de chien qu'il avait commandé en se fiant à un numéro, faute de parler le Coréen! Cela lui a coupé l'appétit... Les joueurs, eux, ont fini de déjeuner à la sportif. « Un café et ensuite la sieste. J'en ai besoin, je me sens un peu fatigué. » Sylvain Monsoreau et ses coéuipiers sont à quelques heures maintenant de la Peace Cup.





AT avec RB à Busan