masculins / TFC - OL J-4

C. Caçapa de passage à Tola Vologe

Publié le 07 août 2007 à 15:56 par BV

Claudio Caçapa ne pourra certainement jamais passer inaperçu à Tola Vologe. <br> Mardi matin, présent entre Rhône et Saône pour déménager, le Brésilien est revenu au centre d’entraînement de l’Olympique Lyonnais.

Avec sa gentillesse habituelle, et sincère, il a serré toutes les mains, n’a négligé personne. Sans jamais se départir de son grand sourire et de sa bonne humeur si contagieuse qui l’ont rendu tellement attachant. Délicieux, charmeur, enthousiaste, le Brésilien a toujours suscité jovialité et gaité.

Forcément, lorsqu’il pénètre dans l’enceinte de Tola Vologe, alors que ses anciens partenaires achèvent leur entraînement, la presse accourt, la bonne humeur s’invite. Avant d’évoquer « son nouveau challenge », il ne peut cacher « la nostalgie » qui l’habite au moment de retrouver le club qui lui a permis de connaître « tant de bons moments ». « Je suis content quand je suis à Lyon, dit-il. Ca me fait plaisir de revenir, de revoir mes collègues et l’endroit où j’ai passé six ans et demi ».

Mercredi, Claudio reprendra l’entraînement du côté de Newcastle. Ses nouveaux coéquipiers auront pour nom David Rozehnal, Obafemi Martins ou encore Mark Viduka. Un pays inconnu et un nouveau championnat pour l’ancien capitaine emblématique de l’Olympique Lyonnais. « C’est bien car j’ai toujours eu envie de parler anglais, affirme-t-il. J’ai vu les installations de Newcastle qui a tout pour être un grand club. Lorsque Newcastle m’a appelé, j’ai dit oui tout de suite ». S’il reconnait avoir reçu plusieurs propositions du Qatar, de France (Toulouse et Bordeaux), d’Italie et de Turquie (Besiktas), « Captain Claudio » avoue n’avoir guère hésité : « la proposition de Newcastle était la meilleure » (il a signé un contrat de 2 ans avec une année optionnelle).
A 31 ans et un palmarès déjà bien rempli, le Brésilien ne compte pourtant pas poser ses valises outre manche pour y couler une retraire paisible. « Mon objectif est de jouer, de faire une grande saison, confie-t-il. J’ai envie de tout casser. Je n’ai rien à prouver. J'ai envie de montrer à moi-même que j’ai encore le foot et l’envie en moi ».

Malgré l’éloignement, il concède conserver un regard très attentif, et serein sur l’évolution de l’Olympique Lyonnais. « Même si de grands joueurs sont partis, d’autres sont arrivés. Je ne suis pas inquiet pour cette équipe. Je sais qu’elle va pouvoir démontrer de bonnes choses ». Celui qui fut capitaine durant quatre saisons a bien entendu un avis éclairé sur le choix de Cris pour porter le brassard. « Je suis content qu’il soit le capitaine de cette équipe, se réjouit-il. Je suis content pour lui et fier. Il le mérite. Il est en France depuis trois ans. Quand il était arrivé, les gens pensaient que c’était un « petit » joueur. Il est aujourd’hui le meilleur défenseur de France et un leader naturel ».

La rencontre s’est conclue par un concert de « bonne chance ». Et surtout à bientôt !
Sur le même thème