masculins / Sedan - OL J-3

C. Caçapa : "Envie de donner beaucoup à l'OL"

Publié le 15 novembre 2006 à 16:43 par BV / GV

Claudio Caçapa se réjouit de retrouver la forme après la blessure qui l'a éloigné des terrains durant plus de 2 mois. Admiratif devant les performances de ses coéquipiers pendant son absence, il nous fait part de son envie d'apporter sa pierre à l'édifice rhodanien.

Claudio, un petit mot sur votre état de santé. Comment allez-vous ?
Aujourd’hui cela va beaucoup mieux. Je m’entraîne avec les autres joueurs. J’attends avec impatience de pouvoir rejouer, le plus vite possible.

Vous avez disputé une rencontre avec l’équipe CFA ce week-end. Cela s’est bien passé puisque vous avez marqué…
C’était le match qu’il me fallait, la rencontre dont j’avais besoin. J’ai joué durant 90 minutes. J’ai pu tout faire, même sprinter. Je n’ai pas ressenti la moindre douleur à la cuisse : c’est l’essentiel. Désormais il me faut continuer à travailler. Il reste encore beaucoup de matchs et j’espère en jouer pas mal.

Comment avez-vous vécu cette longue période d’absence ?
C’est très difficile. Il faut être costaud mentalement, il faut s’accrocher. Je ne baisse jamais la tête. Ma carrière n’est pas finie. J’ai envie de donner beaucoup à l’OL. J’espère qu’il s’agit de mon dernier « pépin ».

Quel regard portez-vous sur le parcours de vos coéquipiers durant votre absence ?
C’est extraordinaire. C’est presque parfait. Nous avons certes perdu à Rennes mais cette défaite fait déjà partie du passé. En mon absence, mes coéquipiers ont fait des choses merveilleuses. Je suis venu les voir à Gerland lors de chaque match à domicile. J’ai regardé toutes les rencontres à l’extérieur à la télé. Ils ont toujours l’envie de gagner. C’est le plus important.

Un match vous a-t-il marqué tout particulièrement ?
On a été bons lors de tous nos matchs mais il existe des matchs dont on se rappellera toujours comme celui que nous avons remporté à Marseille. Les gens attendaient beaucoup de cet affrontement. Certains espéraient même une victoire de l’OM. Nous sommes allés nous imposer 4 buts à 1. C’était magnifique. C’est un match que nous n’oublierons jamais.

A quel type de rencontre vous attendez vous samedi à Sedan ?
On va aller là-bas pour gagner. On doit s’attendre à un match très difficile, très dur. Que l’on joue contre le premier ou contre le dernier, c’est toujours difficile pour nous. Il nous faudra être prêts mentalement.

Par la suite, vous irez à Madrid…
On a toujours envie d’aller à Madrid car il y a un beau stade avec 80 000 personnes qui font du bruit. Etre là-bas est déjà formidable. On va de plus retrouver Djila (Mahamadou Diarra). Revoir un ami fait toujours plaisir… mais après le match.
Sur le même thème