masculins / OM - OL J-2

« C’est un moment décisif »

Publié le 13 mars 2015 à 13:52 par SC

Le point presse du jour a été l’occasion pour Alexandre Lacazette d’évoquer le choc de dimanche contre Marseille et son homologue Gignac, son retour en forme, son entente avec Nabil Fekir, l’équipe de France…

Le meilleur buteur de la Ligue 1 promet du spectacle dimanche. Alexandre Lacazette, auteur de 23 buts, est impatient de jouer ce choc entre Olympiques, ce choc entre les deux meilleures attaques du championnat. « Marseille est une équipe qui aime attaquer. Il y aura beaucoup d’occasions. Et j’espère pas mal de buts pour nous. » Ce match sera aussi l’occasion pour lui de se livrer un duel à distance avec son dauphin au classement des buteurs. « Gignac est un grand buteur. Il est bientôt à 100 buts en L1, c’est remarquable. »

Et de marquer un territoire peu à peu retrouvé, depuis son retour de blessure. « Tout n’est pas parfait, mais je me sens mieux. Je suis en progrès, j’ai bien avancé. Il était important de retrouver les sensations, les déplacements, les combinaisons. Je savais que les buts allaient revenir naturellement. » Trouver le chemin des filets du Vélodrome n’est cependant pas une finalité. « Je n’ai pas d’ambition personnelle. Ça serait bien de marquer car c’est un moment décisif. Mais c’est la victoire du collectif avant tout. »

Télécharger le fond d'écran

Un succès en terre marseillaise permettrait effectivement de reléguer l’OM à 7 longueurs et donc de se rapprocher des objectifs du club. « Si on gagne, on les distance. Ça serait compliqué après pour eux de revenir. Mais mathématiquement, ça serait encore possible…On aurait quand même une belle marge. » Malgré le costume de leader sur les épaules, Alex ne voit pas son équipe favorite de ce rendez-vous. « Ce sont eux les favoris car ils jouent chez eux. Et ils ne perdent pas beaucoup à domicile. » Pourtant, les Lyonnais ont montré qu’ils avaient retrouvé de très belles couleurs lors d’un festival à Montpellier. « Ce match nous a montrés qu’en faisant les efforts ensemble, on gagne plus facilement. Ce n’était pas le cas à Lille. »

Le week-end dernier, Lacazette et Fekir avaient magnifié ce succès de leur talent. Les deux trublions de l’attaque lyonnaise s’entendent à merveille et s’éclatent sur le terrain. « Le fait que Nabil soit une menace me facilite la tâche. J’ai marqué beaucoup de buts grâce à lui. On s’entend bien car on a la même philosophie de jeu. » Le joueur de 23 ans connaît parfaitement les qualités de son copain d’attaque. Alex ne se fait aucun souci pour lui, malgré la période compliquée qu’il vient de traverser. Il ne s’en est d’ailleurs jamais fait. « Je ne l’ai pas vu différent. C’est toujours le même Nabil, souriant et déconneur. Il ne m’étonne pas. Tout le monde connaissait ses qualités. Je suis content qu’il ait saisi sa chance. » Et l’idée de voir les deux Lyonnais sévir sous le maillot bleu ? « Ça serait bien d’être associé avec lui en équipe de France…Je ne suis pas en cadre en Bleu qui n’a plus besoin de regarder la liste. Je vais travailler pour y être. »

Alexandre Lacazette a aussi évoqué son avenir. " Je suis Lyonnais et sous contrat mais on ne sait jamais ce qui peut se passer dans l’avenir. C’est une discussion qui aura lieu entre le président et moi. On verra si je continue ou non. Si le président veut que je parte pour le bien du club ou pour d’autres raisons, je serai contraint de partir. Mais je suis bien au club...Je veux jouer la Ligue des Champions...Tout le monde sait que dans le football, chaque été, tout le monde peut partir...Même si les joueurs veulent rester toute leur carrière dans un club, à un moment donné, si on vous pousse dehors, vous êtes obligés de sortir."

Sur le même thème