masculins / Anderlecht - OL 1-3

C1 nous voilà...

Publié le 25 août 2009 à 22:30 par AG

Malgré une avance confortable, les Lyonnais sont allés en Belgique pour l'emporter et ils l'ont réalisé avec brio. L'irrésistible Lisandro Lopez a signé un triplé tandis que les Anderlechtois ont réduit le score sur penalty par Suarez.



Toutes les stats du match sur le live Center, cliquez ici !

Les joueurs de Claude Puel avaient fait l’essentiel en s’imposant 5 buts à 1 au match aller. Ce soir, il s’agissait surtout de confirmer ce résultat et ainsi continuer cette montée en puissance. Pour la première fois en match officiel l’OL arborait son maillot Europe floqué de son sponsor Betclic.

Sans s’affoler, les Olympiens laissèrent passer l’orage en début de rencontre et empêchèrent le jeu rapide des Belges. Le premier tir fut signé Lisandro Lopez. Licha résista au contact aérien avant de tenter sa chance mais la frappe de l’Argentin fila au-dessus du cadre (10e). Quelques minutes plus tard ce fut au tour de Michel Bastos d’expédier un puissant tir mais sans plus de réussite. Cris et ses coéquipiers ont géré sereinement le début de rencontre en monopolisant le ballon. Delgado puis Makoun se sont même créé les plus belles occasions. Le premier est tombé sur le gardien adverse tandis que le second n’a pu rabattre son coup de tête. Dominés, les Belges concédèrent l’ouverture du score sur une erreur individuelle. Mazuch manqua sa passe vers son coéquipier alors que Lisandro traînait dans les parages. Le taureau Argentin ne laissa pas passer l’offrande et loba instantanément le portier adverse (26e). Les Lyonnais avaient bel et bien décidé de ne rien lâcher. Après un déboulé puis un centre d’Anthony Réveillère, Lisandro feinta la frappe en pleine surface avant de tromper le gardien d’un tir en se jetant (32e). Avant la pause, un nouveau ballon mal assuré par l’arrière-garde d’Anderlecht arriva une nouvelle fois sur Lisandro Lopez. "Licha" expédia une frappe enroulée en pleine lucarne (42e). Schollen, le gardien belge, ne pouvait absolument rien faire. Exceptionnel Licha ! L’arbitre italien siffla la pause alors qu’une partie des supporters d’Anderlecht avait déjà quitté le stade. Les chiffres ont été largement en faveur des Lyonnais puisqu’ils ont eu le ballon 66% du temps et se sont créé cinq occasions contre zéro pour les Anderlechtois.

Le coach belge effectua deux changements à la mi-temps. De Sutter et Polak laissèrent leur place à Biglia et Suarez. Remontés, les Anderlechtois se portèrent plus vers l’avant. Cris désiquilibra Suarez dans la surface. Ce même Suarez transforma lui-même le penalty (50e). La réplique olympienne fut signée Michel Bastos. Le Brésilien repiqua au centre et son tir ultra-puissant fut repoussé par Schollen. A l’heure de jeu, Lisandro fut remplacé par Belfodil et il eu droit à l'ovation des 500 supporters lyonnais présents. Dans la foulée, un autre jeune Lyonnais entra en jeu. Max Gonalons remplaça poste pour poste Jérémy Toulalan sanctionné d'un jaune quelques minutes plus tôt. Les olympiens ont continué de gérer la rencontre de main de maître. Mbark Boussoufa obligea tout de même Hugo Lloris à réaliser une parade du pied (77e). Les Olympiens terminèrent la rencontre au petit trot. C’est donc sans trembler que Chelito et ses coéquipiers passèrent ce barrage pour accéder à la Ligue des Champions. Ceux-ci ont su se rendre facile la double confrontation contre Anderlecht et méritent donc de participer à la plus belle des compétition pour la dixième fois d'affilée.
Photos

RSC Anderlecht - OL

9 photos

Sur le même thème