masculins / OL - Lille 3-1

Ça fait du bien !

Publié le 17 octobre 2010 à 23:03

Les joueurs de Claude Puel l'ont emporté de belle manière face à Lille (3-1), ont redonné le sourire à Gerland et entament leur remontée au classement.

Ce choc entre l’OL et Lille clôturait cette neuvième journée de Ligue 1. Toujours englués à la dix-septième place, les Lyonnais se devait de l’emporter afin d’entamer leur remontée au classement.

Aucun round d’observation n’a eu lieu lors du début de rencontre. Après 2 minutes de jeu, Lisandro prenait le dessus sur Chedjou avant d’expédier une frappe du gauche dans la lucarne de Landreau. Le banc olympien exultait alors que le match débutait sous les meilleurs auspices. Kim Källström et ses dix coéquipiers semblaient avoir pris le match par le bon bout. Les Lillois pointaient le bout de leur nez juste avant le quart d’heure de jeu sur un corner qui mit en difficulté Hugo Lloris. Dans la foulée Toulalan donna des frissons à Gerland en enchaînant un jongle du genou puis une reprise de volée du droit qui s’écrasa sur le poteau du portier nordiste. Malgré la bonne prestation olympienne, Gervinho sollicité Lloris en contre et montra que l’OL n’était pas à l’abri (18e). Au fils des minutes, les joueurs de Claude Puel laissaient l’initiative du jeu à leurs adversaires. Fort de son avance au score l’OL s’endormait légèrement. Cabaye d’une frappe au cœur de la surface puis rami d’une tête sur la barre réveillaient les Rhodaniens. Gerland pu enfin se libérer quelques minutes plus tard. Rami négociait mal un centre de pied et Yoann Gourcuff surgit pour fusiller Landreau à bout portant (40e). Rarement cette saison le « Qui ne saute pas » n’avait été repris de la sorte par tous le stade. Lisandro fut tout près de mettre Lille KO sur une tête piqué mais Landreau retarda l’échéance (44e). Monsieur Fautrel renvoya les deux équipes aux vestiaires sous la clameur de Gerland.

A l’entame de la seconde période, le coach lillois apporta du sang neuf à sa formation avec les entrée de Balmont et d’Hazard. Dans les premières minutes Hugo Lloris repoussa un tir de Moussa Sow qui aurait bien pu relancer son équipe (49e). Ce même Saw se mit en évidence sur un ballon aérien en expédiant le cuir dans les filets d’une magnifique bicyclette (51e). Les Lyonnais n’eurent que très peu de temps à douter puisque dans la foulée Kim Källström était déséquilibré dans la surface et obtenait un penalty logique. Lisandro ne se fit pas prier pour exécuter la sentence (56e). L’Argentin laissa sa place quelques minutes plus tard à Bafe Gomis. Malheureusement, l’OL termina les vingt dernières minutes à dix contre onze puisque Jérémy Pied récolta deux cartons jaunes. Cris et ses équipiers subirent les vagues des Dogues mais s’en sortaient bien. Le policier brésilien, de retour à la compétition après une blessure, semblait exténué dans les dernières minutes. Les olympiens trouvèrent les ressources pour conserver ce score et empocher les trois points.

OL : Lloris, Cissokho, Diakhaté, Cris, Réveillère, Toulalan (Gonalons 38e), Källström, Gourcuff (Pjanic 79e), Bastos, Lisandro (Gomis 68e), Pied.
Lille : Landreau, Emerson, Rami Rozenhal (Balmont 46e), Debuchy, Mavuba (Obraniak 73e), Chedjou, Cabaye, Frau (Hazard 46e), Gervinho, Sow.
Cartons jaunes : Pied (62e et 69e). Rami (6e) et Chedjou (78e).
Expulsion : Pied (69e)
Buts : (Lisandro (2e et 56e) et Gourcuf (40e) pour l'OL. Sow (50e) pour Lille.

Sur le même thème