masculins / CAN 2017

CAN 2017 : Patrice Girard, scout de l’OL en Afrique, présente la compétition

Publié le 14 janvier 2017 à 08:00 par CC

Patrice Girard est devenu au fil des ans le spécialiste du football africain au club. Arrivé à l’OL en 1988, il est notre témoin privilégié pour le lancement de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

Patrice, d’où vous est venu cette passion pour l’Afrique ?

Par la force des choses, en fait. J’ai rejoint l’OL en 1988 en intégrant les équipes de recrutement d’Alain Thiry. J’étais alors sur Paris et j’ai eu l’occasion de faire mes premiers déplacements. Cela s’est poursuivi lorsque j’ai travaillé par la suite pour Rémi Garde et Gérard Bonneau. Aujourd’hui, j’ai sillonné une douzaine de pays du continent africain avec une mission ciblée sur les jeunes. J’ai tissé des liens extraordinaires dans plusieurs pays. J’ai aussi contribué notamment aux recrutements du Malien Sidy Koné et du Camerounais Clinton Njie, deux joueurs qui ont eu le bonheur de signer et surtout de jouer en pro avec l’OL.

Quel va être votre regard de recruteur sur la Coupe d’Afrique des Nations qui débute ce samedi ?

Ce n’est pas forcément une épreuve que nous avons ciblé au niveau du recrutement. Cela ne nous empêchera pas évidemment de suivre de près la compétition. Mais on connaît déjà une grande partie des joueurs. Une centaine d’entre eux évoluent dans les différents championnats européens dont quasiment la moitié en France, en L1 ou L2. Après, il peut y avoir quelques révélations. Je pense notamment aux équipes du Zimbabwe et du Congo que l’on connaît un peu moins.

Que doit-on attendre de cette édition 2017 au Gabon ?

Le Gabon est un pays riche et on peut s’attendre à une belle organisation. Il va y avoir du spectacle dans les tribunes, c’est sûr ! En Afrique, la CAN représente bien plus que la Coupe du monde. On retrouve des ambiances similaires à celles que l’on peut avoir en Amérique du Sud. il y a des couleurs dans les tribunes, des chants, c’est la folie. La CAN, c’est aussi ces petites histoires de primes avec les fédérations qui a chaque fois finissent par se résoudre et  qui font aussi le folklore de la compétition.

Et sur le plan du jeu ?

Vu qu’il y a beaucoup de joueurs qui évoluent en Europe, j’ai peur que pas mal d’entre eux soient déjà un peu émoussés. Cela n’empêchera pas le spectacle avec plusieurs poules très relevées. Notamment le Cameroun de Nicolas Nkoulou qui se retrouve dans le groupe A avec le Burkina Faso et le pays organisateur, le Gabon emmené par sa star Pierre-Emerick Aubameyang. L’Algérie de Rachid Ghezzal aura également de la concurrence dans le groupe B avec la Tunisie et le Sénégal.

Justement, quel parcours imaginez-vous pour nos deux Lyonnais dans cette compétition ?

Nicolas Nkoulou a l’habitude de cette compétition. Elle peut lui permettre d’emmagasiner de la confiance et de revenir à l’OL dans de bonnes dispositions.  Concernant Rachid, cela va être une première. Pour un joueur qui n’est pas né en Afrique, c’est toujours particulier de représenter le pays de ses ancêtres. Cela va le marquer à vie. Il est remis de ces pépins physiques. Il peut faire une très belle CAN.

Quels sont vos favoris pour la compétition ?

Le Cameroun et l’Algérie n’ont pas le choix. Ils doivent sortir de cette phase de poule et rejoindre au moins les quarts de finale. Je sens un truc avec le Maroc et le Mali et j’attends aussi le Ghana. Le Gabon peut faire aussi un joli parcours devant son public. Cette Coupe d’Afrique des Nations 2017 est particulièrement ouverte. En fait, il ne manque que l’Afrique du Sud et le Nigéria.

...


Le calendrier des matchs des Lyonnais

  • 14 janvier : Burkina Faso-Cameroun à 20h00
  • 15 janvier : Algérie-Zimbabwe à 17h00
  • 18 janvier : Cameroun-Guinée Bissau à 20h00
  • 19 janvier : Algérie-Tunisie à 17h00
  • 22 janvier : Cameroun-Gabon à 20h00
  • 23 janvier : Sénégal-Algérie à 20h00
  • Quarts de finale : 28 et 29 janvier
  • Demi-finales : 1er et 2 février
  • Finale : 5 février
...