masculins / Ol - Ajax J-1

Capital

Publié le 21 novembre 2011 à 19:21 par R.B

L’Ajax et l’OL connaissent les enjeux de cette cinquième journée… en sachant que le club néerlandais possède trois points d’avance… L’OL n’a pas le choix…

Les deux équipes ont leur destin en mains. Mais une des deux a-t-elle un avantage sur l’autre ? Avec trois points d’avance, l’Ajax peut se contenter d’un nul avec des buts à Gerland pour se retrouver en 1/8èmes de finale. En cas de défaite et de succès ensuite chez sur le Real Madrid, il se qualifierait si l’OL ne s’imposait pas à Zagreb. Reste aussi un nul 0 à 0 à Lyon et une qualification fortement probable au goal average, même si l’OL s’imposait face au Dinamo et qu’il perdu contre le Real Madrid. L’Ajax a donc sur le papier plus de possibilités de se retrouver au tirage au sort de la LDC. L’OL sait qu’il est d’abord obligé de battre l’Ajax pour avoir la possibilité ensuite de valider son ticket en Croatie avec différents scénarii possibles.

Il faudra donc prendre la mesure de cette équipe batave qui sera handicapée par des absences comme celle de Jong ou encore Sigthorsson. Une formation qui a ralenti la cadence dans son championnat. Mais l’OL aussi stagne en ne s’imposant pas à l’extérieur et en venant de perdre à domicile contre le Stade Rennais. L’OL, longtemps handicapé par différentes absences espère déjà le retour de Gonalons. Il doit souhaiter qu’en 4 jours Bastos et Lisandro auront pris encore plus de couleurs et les internationaux fatigués (Källström, B. Koné) auront retrouvé du peps.

L’OL sait que l’Ajax est une équipe joueuse qui aime avoir le ballon comme en atteste ses statistiques de possession de balle en LDC. Une équipe jeune à l’image de ses Danois Erikssen, Boilesen… des défenseurs Alderweireld, Anita, Verthongen… ou de l’attaquant Ebecilio.

L’OL est donc dos au mur. Il a évidemment les moyens de battre cette formation de l’Ajax pour peu qu’il retrouve notamment en continu son jeu collectif ce qui devrait lui apporter en autre de la rigueur. L’OL a déjà connu par le passé ces matchs à quitte ou double. On se souvient par exemple de la venue du Celtic Glasgow ou du déplacement aux Rangers… Cela va mettre du piment dans les débats et certainement inciter les supporters olympiens à donner encore plus de la voix.

On n’aimerait pas qu’au soir de cette cinquième journée, l’OL mette fin à son impressionnante série de participations de rang aux 1/8èmes de finale (8). Ces 90 minutes peuvent aussi être assimilées à un instant clé de la saison...  Une raison de plus pour le passer victorieusement.

Sur le même thème