masculins / PSV Eindhoven - OL J-1

Carnet de vol à Eindhoven...

Publié le 12 avril 2005 à 16:37 par SR

[IMG5258L]1 250 kilomètres à parcourir en avion pour rejoindre le sol néerlandais. 1 250 kilomètres pour aller chercher cette qualification tant attendue. Dans l'avion, ce n'était pas encore l'heure des visages fermés. Abidal a fait le show... d'autres étaient plongés dans la lecture de la presse... Puis une fois arrivés à destination... du bus à l'hôtel en passant par la conférence de presse et l'entraînement la journée va s'étirer selon un programme bien connu...

En route pour ce quart de finale retour de Ligue des Champions. C'est à bord d'un Axis Airways que le groupe Olympien composé des joueurs, du staff, des dirigeants et de journalistes s'est rendu à Eindhoven.

En entrant dans l'avion, Eric Abidal a remis ça. Il ne s'est pas contenté d'un simple bonjour mais à tenu à serrer toutes les mains et à converser par-ci par-là. Cela devient une habitude, Hatem (Ben Arfa) et Karim (Benzema) ne se sont pas faits avoir cette fois-ci... contrairement au voyage à Brême, ils sont en effetbpassés avant lui pour accéder plus rapidement à leurs places. Tout le monde est là... L'avion ne décolle toujours pas. « Il faut descendre et pousser » lâche Malouda après avoir embêté le retardataire Antho Réveillère:s« il n'y a plus de place ? T'es trop serré ? Vient sur les genoux de papa ! » Cela vous donne un aperçu de l'ambiance à bord de ce vol pas comme les autres.



1h15 de vol, 1250 kilomètres à parcourir. Il est 10h, l'avion décolle. On se croirait dans une austin mini, une mini de 94 places. L'occupation préférée de la presse : lire les journaux, discuter entre confrères, "refaire le match" avant le match, parler de l'adversaire… Du côté des joueurs, on n'en parle pas du tout. On s'échange plutôt les journaux, l'Equipe, Le Progrès, France Football… L'occupation principale des Brésiliens ? La sieste. Cris, Nilmar, Claudio (Caçapa) n'ont pas dû voir le temps passer. Seul Juninho ne dort pas, il lit. Comme Hatem plongé dans l'Equipe, Greg (Coupet), pour son troisième voyage en Hollande, dans Le Progrès, Rémi (Garde) dans le France Foot… Djila et Essien, eux, n'arrêtent pas de chambrer quand Bryan Bergougnoux renverse son plateau déjeuner. C'est vrai que l'on est serré dans cette austin mini volante.



1250 kilomètres plus loin, Abidal est toujours en forme. Arrivé à l'aéroport, il nous imite le doc (Dr Amprino) avec ses belles chaussettes toutes blanches, le pantalon un peu remonté. Crise de fou rire générale... que c'est bon de voir Paul Le Guen s'esclaffer de rire. Et dire qu'une page de l'histoire de l'OL se joue demain…

Revenus sur terre, nous avons atterri au milieu de nulle part,. Après quelques réactions avec la presse locale et quelques autographes, les joueurs retrouvent leur car aux couleurs de l'Olympique Lyonnais. Dédé, le chauffeur du car de l'OL, les attend sur place « On est parti de Nantes dimanche matin; après une halte dodo à Reims, on est arrivé à Eindhoven lundi après midi.» On se sépare quelques instant de la troupe lyonnaise pour se rendre à la conférence de presse néerlandaise. C'est calme, paisible. On a l'impression que le temps s'est arrêté tellement c'est calme. La conférence de presse du coach Hiddink a lieu au stade Philips Stadion, blanc… et rouge. On n'aura pas le temps de faire le tour; on n'aurait pas dit non, mais l'heure tourne. Mr Hiddink non plus n'a pas dû voir le temps passer... il est en retard. Il pointera le bout de son nez alors que l'on était sur le point de partir. Décontracté, souriant, plaisantin même… bien moins crispé que la semaine dernière. On a pris du retard, le bus nous amène cette fois-ci à l'hôtel du groupe pro où se tiendra la conférence de presse française. Paul Le Guen est à l'heure. On retrouve pour notre plus grand plaisir Claudio à ses côtés.



Encore et toujours dans le ‘bus presse'; décidément, il y a beaucoup de route à faire. 12 kilomètres nous séparent de notre hôtel, ce même hôtel où ont séjourné les équipes de Monaco, d'Angleterre, des Pays-Bas entre autres... Enfin ! On peut taper les premiers papiers. Le temps presse, l'entraînement des Lyonnais est à 17h30, c'est notre prochain rendez-vous. Ensuite on rentrera de nouveau à l'hôtel pour télécharger toutes les photos et écrire les derniers papiers de la journée avant, peut-être, de regarder un des matchs de ce soir, ce qui serait presque du luxe !



SR à Eindhoven

Sur le même thème