feminines / Montpellier - OL Féminin

« Ce doublé est important… »

Publié le 17 avril 2015 à 08:10 par RB

J-2. A 48h de la finale de Coupe de France face au MHSC, Gérard Prêcheur a exprimé clairement l’importance d’un succès tout comme Eugénie Le Sommer…


Gérard Prêcheur

Est-ce un objectif important que de faire ce double Coupe/Championnat ?
« On avait trois objectifs en début de saison. On n’a pas atteint celui de la Ligue des Champions. Il en restait deux. En championnat, on l’a fait avec brio. Reste à l’emporter samedi. Ce doublé est capital, important. Une finale, cela se gagne, mais je fixerai aussi comme objectif de le faire en imposant notre jeu collectif, nos qualités offensives ».


"Il faut dissocier les deux compétitions. En Coupe, il y a 90 minutes où il faut tout donner. Et tout est possible, même un accident."



Comment abordez-vous cette finale ?
« On l’aborde avec vigilance en sachant que l’on a gagné nos deux matches de championnat. Mais il faut dissocier les deux compétitions. En Coupe, il y a 90 minutes où il faut tout donner. Et tout est possible, même un accident. On va affronter une bonne équipe avec un potentiel important fait d’internationales et qui possède en Jakobsson et Tonazzi, un duo offensif de qualité. »

Comment jugez-vous la saison du MHSC ?
« J’ai été surpris de ses résultats en raison de la qualité de son effectif et de sa première mi-temps chez elle contre nous où on avait été mis en difficultés comme jamais cette saison. Au final, sa saison ne correspond pas à son potentiel. J’ai beaucoup de respect pour ce club qui a œuvré pour le football féminin avec à sa tête Louis Nicollin ».

Ne craignez-vous pas une décompression?
«Effectivement, depuis l’obtention du titre, cela fait trois semaines sans match officiel. On a été confronté à des joueuses qui manquaient de temps de jeu et d’autres qui ont été sur sollicitées par leurs équipes nationales. Il y a eu aussi des bobos à gérer. Il y a encore des incertitudes pour composer l’équipe de départ. On n’a pas pu préparer cette finale comme on le souhaitait mais on s’adapte. On n’a pas le droit à la démobilisation ».

Eugénie Le Sommer

L’attaquante lyonnaise a évidemment reconnu que ce match était important dans l’optique du doublé : « c’est l’objectif après notre élimination en Ligue des Champions. Nous sommes motivées ». Deux fois victorieuses cette saison face au MHSC, cette finale n’est pas jouée pour autant. « On a peut-être la recette pour battre le MHSC, mais un match de Coupe ne ressemble pas à un match de championnat. Tout est possible et le MHSC cherchera à prendre sa revanche. Il faudra se méfier d’autant que les Héraultaises doivent être déçues de leur saison. Elles auront à cœur de se rattraper. Elles ont des atouts avec des joueuses d’expérience et aussi de la jeunesse. Pas question de partir la fleur au fusil ».

Eugénie évacue l’idée de démobilisation. « On est toutes capables de se remettre en question. C’est une finale. Il faut gagner. Quand on joue à l’OL, on doit être ambitieuses, on doit gagner des titres. Non, je ne suis pas inquiet sur la mobilisation du groupe ».


La finale de l'édition 2014-2015 entre Montpellier et OL Féminin se disputera au Stade de l'Epopée, à Calais, ce samedi 18 avril. A suivre en direct à partir de 21h sur France TV et Eurosport.
Sur le même thème