masculins / Trophée des Champions

Ce n’est pas l’Amérique !

Publié le 01 août 2015 à 23:10 par R.B

Le PSG s’est logiquement imposé en maitrisant aisément son sujet face à une équipe lyonnaise décevante, trop souvent dépassée…

CONTEXTE

Ce match du Trophée des Champions lance officiellement la saison. Le PSG ayant trusté tous les titres hexagonaux lors de l’exercice précédent, il affronté l’OL son dauphin en championnat. Des lyonnais qui avaient deux nuls lors des deux confrontations. Des préparations perturbées par le retour échelonné des différents internationaux. Le PSG boucle un stage de préparation de 18 jours sur le continent américain avec la clef de belles performances en matches amicaux. L’OL pour sa part a nettement moins convaincu avec notamment cette lourde défaite face à Arsenal(0 à 6). Rappelons que le PSG a remporté les 2 derniers Trophées des Champions. L’OL en a soulevé 7 dont 2 face au PSG conclus aux tirs au but…

ADVERSAIRE

En attendant l’arrivée de Di Maria, le PSG a fait signer le gardien Trapp et le milieu Stambouli. Cabaye est retourné en Angleterre. Motta a des envies d’ailleurs. Et Laurent Blanc a parlé d’états d’âme qui pourraient se régler d’ici la fin du mercato. Il a profité de cette période de préparation pour donner du temps de jeu à des jeunes comme Augustin qui a marqué des points en inscrivant cinq buts. Un PSG qui repart en conquête avec le même appétit d’ogre en sachant qu’il peut se baser sur un jeu bien huilé et sur des individualités capables de faire la différence au moment opportun.

EQUIPES de DEPART

C’est en fonction des états de forme des uns et des autres ou encore des absences que Laurent  Blanc et Hubert Fournier ont composé leurs équipes de départ. Un choix de circonstance pour l’entraineur lyonnais dans son animation de jeu avec la mise en place d’un 4-3-3. Grenier, Fofana, N’Jie sont forfaits ; Fekir est suspendu. Beauvue débute. Retours des latéraux Jallet et Bedimo. Au PSG, Trapp est titulaire dans la cage. Dans son traditionnel 4-3-3, Rabiot remplace Motta, Cavani débute sur le côté gauche de l’attaque, Thiago Silva est présent dans l’axe de la défense.

PREMIERE PERIODE

Ambiance pro parisienne dans ce stade de Montréal avec une ovation pour Ibrahimovic. La possession de balle est parisienne comme prévu mais l’OL est bien en place en ce début de match malgré une incursion de Cavani. Mais après un coup franc de Lucas mal renvoyé, Aurier ouvre le score de la tête ! Le réalisme parisien a fait la différence. Le PSG domine, maitrise son sujet. Et de doubler la mise après un missile d’Ibra repoussé par Lopes et repris en force par Cavani.  L’OL privé quasiment de ballon, réduit à frapper de loin sans cadrer. Cavani puis Rabiot à deux doigts d’alourdir le score après un léger mieux olympien grâce notamment à un bon pressing. Une mi-temps qui s’achève par un geste technique somptueux d’Ibra et un raté incompréhensible de Matuidi. L’OL a subi face à ce PSG nettement supérieur en donnant l’impression de souffrir physiquement.

SECONDE PERIODE

Aurier dangereux dès le début du second acte. Et toujours cette possession de balle avec un Ibra qui se balade partout. Lopes décisif pour la seconde fois du match. Aurier transperce le côté gauche lyonnais. Il n’y a toujours pas vraiment de match malgré les efforts d’un Ferri actif… Mais que d’imprécisions de l’ensemble de l’équipe!!!  Ibra parti en contre manque le cadre face à Lopes. Puis Cavani échoue devant un très bon « Antho ».  Et Gonalons est expulsé après un second carton jaune… Le PSG continue sa balade sans forcer jusqu’au coup de sifflet final en cachant le ballon. Une seconde période où l’OL n’aura pas frappé une seule fois… avant la 89ème minute, la seule frappe cadrée lyonnaise._

RESUME et PERSPECTIVES

L’OL a malheureusement démontré ses difficultés du moment… Pas rassurant d’autant que Gonalons a été expulsé. Heureusement Lopes a sauvé les siens d’une déculottée. Aux lyonnais, qui peuvent invoquer des absences, de tirer très rapidement les enseignements de cette défaite. Le PSG a tout simplement confirmé son appétit, son potentiel même en période de rodage et avec des absents.

...

La feuille de match


A Montréal, stade Saputo, 20 057 spectateurs environ ; arbitre, M. Mathieu Bourdeau. OL 0 PSG 2 mi-temps : OL 0 PSG 2)

OL : Lopes – Jallet, B. Koné, Umtiti, Bedimo – Gonalons (cap), Ferri (puis Malbranque 78ème), Tolisso – Benzia (puis Ghezzal 66ème), Lacazette, Beauvue. Entr : Fournier.

PSG : Trapp – Aurier, Thiago Silva (cap), David Luiz, Maxwell – Rabiot, Verratti (puis Stambouli 70ème), Matuidi – Lucas (puis Bahebeck 81ème), Ibrahimovic (cap), Cavani (puis Augustin 62ème). Entr : Blanc.

Buts : pour le PSG, Aurier (11ème), Cavani (16ème).

Avertissements : pour l’OL, Gonalons (36ème et 63ème) ; pour le PSG, Verratti (59ème), Luiz (80ème).

Expulsion : pour l’OL, Gonalons (64ème pour un second carton jaune).

...

 

 


Sur le même thème